DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Démantèlement du camp de réfugiés à Bruxelles

C’est dans le calme que les derniers réfugiés du Parc Maximilien quittent leur camp de fortune en plein cœur de Bruxelles. Une partie des tentes a

Vous lisez:

Démantèlement du camp de réfugiés à Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

C’est dans le calme que les derniers réfugiés du Parc Maximilien quittent leur camp de fortune en plein cœur de Bruxelles. Une partie des tentes a disparu mais les bénévoles sont toujours là pour aider les 300 derniers demandeurs d’asile qui n’ont pas encore trouvé de toit. Pour leur venir en aide la plateforme citoyenne, à l’origine de cette mobilisation, se démène pour atteindre des familles d’accueil. En trois jours, 183 réfugiés ont ainsi pu bénéficier de la solidarité des Belges.
Pour les volontaires ce démantèlement n’est pas une fin, ce n’est qu’une page qui se tourne. Ils ont en effet trouvé un nouvel espace pour aider les demandeurs d’asile. Situé à quelques centaines de mètre du Parc Maximilien, ce « centre » fournira les mêmes services que dans le camp explique la porte-parole de la plateforme citoyenne. “Médecins du Monde aura un espace pour les consultations médicales. Oxfam va continuer à gérer les stocks de vêtements. Et puis il y aura aussi l‘école qui va continuer avec des animations pour les enfants mais aussi des cours de français et néerlandais pour les adultes”, précise Elodie Francart. Cependant, ce nouveau lieu d’accueil ne sera ouvert qu’en journée. Mais pour les bénévoles l’enjeu est aussi de mettre le gouvernement devant ses responsabilités.