DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Migrants : Orban avertit que l'Europe risque une déstabilisation

Les migrants continuent d’arriver en masse dans l’Est de l’Europe. Plus de 2 000 sont arrivés dans le village serbe de Miratovac dans la seule

Vous lisez:

Migrants : Orban avertit que l'Europe risque une déstabilisation

Taille du texte Aa Aa

Les migrants continuent d’arriver en masse dans l’Est de l’Europe.

Plus de 2 000 sont arrivés dans le village serbe de Miratovac dans la seule matinée de jeudi, en provenance de l’ex-république yougoslave de Macédoine.

Lors d’une réunion de l’ONU, Viktor Orban a réclamé des négociations pour créer un système de quotas “mondiaux” pour répartir le “fardeau” des migrants. Pour lui, l’ampleur du problème n’a pas été saisie :

“Aux frontières hongroises, ils arrivent de Syrie, d’Irak, du Pakistan, d’Afghanistan et plus récemment d’Afrique sub-saharienne. Laissez-moi être très clairs : l’Europe ne sera pas capable de porter seule ce fardeau. Si la tendance actuelle ne change pas, l’Europe sera déstabilisée”, a-t-il averti.

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a quant à lui suggéré de retenir les Syriens fuyant la guerre dans des « zones sûres » en Syrie, près de la frontière avec la Turquie, où la situation est critique.

“Le nombre total de Syriens en Turquie dépasse désormais deux millions. Dans les camps, nous accueillons près de 260 000 Syriens. Dans certaines villes, ils sont désormais plus nombreux que les Turcs. A Kilis, par exemple, le pourcentage de Syriens atteint 54 %, et les Turcs sont devenus une minorité”, décrit-il.

Les pays membres du G7 et ceux du Golfe se sont engagés à fournir l‘équivalent d’1,6 milliard d’euros aux agences de l’ONU qui viennent en aide aux réfugiés syriens.