DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La controverse continue autour des frappes russes en Syrie


Syrie

La controverse continue autour des frappes russes en Syrie

La Russie continue ses frappes en Syrie.

D’après Moscou, l’aviation russe a bombardé des dépôts d’armes, un camp d’entraînement et des postes de commandement du groupe Etat Islamique ce jeudi, dans la région d’Idlib – dans le nord-ouest du pays – mais aussi dans la province de Hama et de Homs – dans le centre de la Syrie.

Pour les médias syriens, les cibles seraient davantage des positions de la coalition de “l’Armée de la conquête”, qui regroupe différents groupes d’insurgés. Le Front al-Nosra, filiale d’al-Qaïda en ferait partie mais pas l’Etat islamique.

“L’aviation russe nous aide beaucoup”, dit ce commandant de l’armée syrienne. “Nous combattons l’Etat Islamique et le Front al-Nosra. Car ici, ils luttent ensemble contre nous”, dit-il.

La Russie a déployé une cinquantaine d’appareils de combat dans l’espace aérien de la Syrie.

Washington et ses alliés la soupçonnent d’apporter un soutien aux troupes de Bachar al-Assad en pilonnant ses opposants, sous couvert de combattre le terrorisme.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Oregon : Obama impuissant après la fusillade