DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Aux portes de l'Europe, les demandeurs d'asile témoignent de l'horreur d'EI


Serbie

Aux portes de l'Europe, les demandeurs d'asile témoignent de l'horreur d'EI

Plus de 630 000 demandeurs d’asile sont entrés en Europe depuis le début de l’année selon l’agence de surveillance des frontières Frontex. Certains passent notamment par la ville serbe de Berkasovo pour tenter de rejoindre la Croatie. Parmi eux, une majorité de Syriens et d’Irakiens qui fuient le groupe État islamique, à l’image de Saïd. “L‘État islamique prend tout. Ils ont pris mon frère. Ils l’ont kidnappé. Cela fait maintenant un an et quatre mois qu’il a disparu”, se désole le jeune homme.

Ceux qui ont réussi à franchir la frontière croate se retrouvent dans le camp d’Opatovac. Ici, une aide médicale, de l’eau et de la nourriture leur sont offerts durant 24 heures. Le temps aussi de partager leurs terribles souvenirs. Mahir El-Hallu est Syrien. Il fuit, lui aussi, les djihadistes. “Ils coupent les doigts à ceux qui fument. Et à ceux qui ne prient pas Allah, ils coupent la tête”, explique le père de famille.

Alors que la croix rouge tente de faire face à l’afflux de migrants, la plupart de gouvernements européens durcissent leur législation sur l’immigration.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Premier ministre portugais sortant remporte les législatives