DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

The Corner : le Bayern et Arsenal impressionnent


the corner

The Corner : le Bayern et Arsenal impressionnent

Cinzia Rizzi : “Bienvenue dans The Corner. Ce week-end a été riche en grandes affiches de football. Le Bayern Munich a calmé les ardeurs du Borussia Dortmund. Le Real Madrid a bien failli l’emporter au Stade Vicente-Calderon, mais a concédé le nul dans les dernières minutes à cause d’un jeune talent argentin. La vraie surprise nous est venue de Londres, où Arsenal a assommé Manchester United et lui est passé devant au classement à la différence de buts”.

“Der Klassiker” pour le Bayern

Le Bayern Munich remporte le “classique” du football allemand en surclassant le Borussia Dortmund 5 buts à 1.

A l’Allianz Arena, le festival bavarois commence à la 26e minute avec Thomas Müller.

L’attaquant de la Mannschaft double presque aussitôt la mise sur penalty après une faute d’Henrykh Mkhitaryan sur Thiago Alcantara.

Thomas Müller affiche maintenant un total de huit buts après huit journées de Bundesliga.

Pas mal, mais moins bien que Pierre-Emerick Aubameyang qui établit un record en trouvant encore le chemin des filets comme à chaque match depuis le début de la saison.

A 2-1 à la mi-temps, tout reste possible pour le Borussia, mais le Bayern reprend rapidement le large grâce à Robert Lewandowski.

L’ataquant polonais s’offre un doublé pour porter à 12 son nombre de buts inscrits depuis le début du championnat.

Mario Götze clôt la marque pour la formation de Pep Guardiola qui caracole en tête du classement avec déjà 7 points d’avance sur les “jaune et noir”.

Atlético et Real dos à dos

Match nul un partout dans le derby madrilène entre l’Atlético et le Real, qui ouvre rapidement le score, non pas grâce à Cristiano Ronaldo, mais grâce à Karim Benzema.

Kaylor Navas repousse ensuite un penalty d’Antoine Griezmann avant de s’incliner à la 84e minute sur une frappe à bout portant de Luciano Vietto, entré en cours de jeu.

Le Real et l’Atletico accusent un et trois points de retard sur le leader, Villareal.

Les Gunners font parler la poudre

A Londres, le Chilien Alexis Sanchez signe un doublé dans les vingt premières minutes pour permettre à Arsenal de batrre Manchester United 3 à 0.

L’autre but des Gunners est l’oeuvre de Mesut Ozil qui n’avait plus marqué en Premier League depuis six mois jour pour jour.

Au classement, Manchester City est en tête devant Arsenal et Manchester United, tandis que Chelsea n’occupe que la seizième place.

Agüero à la hausse, Rodgers au chômage

Cinzia Rizzi : “Vous vous souvenez des 5 buts inscrits par Robert Lewandowski il y a deux semaines. Eh bien le week-end dernier, une autre star a marché dans ses pas avec un quintuplé express. Voyons qui est ce joueur”.

Robert Lewandowski avait mis 9 minutes pour marquer 5 buts contre Wolfsbourg, Sergio Agüero, alias “Kun”, a eu besoin de 20 minutes pour l’imiter à Newcastle. L’attaquant argentin est bien parti pour finir meilleur buteur de la Premier League, comme la saison dernière.

Un match nul dans le derby contre Everton et un licenciement en bonne et due forme pour Brendan Rodgers. Le désormais ex-entraîneur de Liverpool est passé par toutes les émotions ce dimanche pour sa “dernière” après trois ans et demi sur le banc des Reds.

Euro-68 : première et dernière pour l’Italie

Cinzia Rizzi : “Faisons maintenant un bond en arrière pour revenir en 1968, année durant laquelle s’est déroulée la troisième édition du championnat d’Europe des Nations. Les règles ont changé et le vainqueur aussi. Cela reste à ce jour le seul titre continental gagné par les Azzurri”.

L’Euro-1968 inaugure une nouvelle formule avec phase de poules puis quarts de finale avant les traditionnelles demies et la finale organisées dans le même pays.

Ce pays, c’est l’Italie qui a d’abord besoin d’un tirage au sort – après un nul zéro partout – pour éliminer l’Union Soviétique; à l‘époque, les tirs aux buts n’existent pas.

Nouveau nul ensuite – un partout – contre la Yougoslavie, et du coup la finale est rejouée deux jours plus tard.

Cette fois, les Transalpins l’emportent 2-0 avec des buts de Luigi Riva et Pietro Anastasi.

On parie ?

Cinzia Rizzi : “Cette semaine, les clubs vont faire une pause pour laisser les équipes nationales disputer les qualifications de l’Euro-2016. Nous allons vous dire sur quels scores les matches vont se finir. Envoyez-nous vos pronostics sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #TheCornerScores”.

Kazakhstan 0-2 Pays-Bas
Espagne 6-1 Luxembourg
Irlande 1-2 Allemagne
Portugal 0-0 Danemark

Quand la folie gagne les arbitres…

Cinzia Rizzi : “Terminons cet épisode, comme d’habitude, avec “Bloopers”. Les arbitres – c’est bien connu – sont souvent sous le feu des projecteurs. Cela en énerve certains qui ne supportent pas d‘écoper d’un carton ou de voir un but annuler. Parfois, c’est l’arbitre lui-même qui a une réaction inappropriée comme au Brésil. The Corner, c’est tout pour aujourd’hui. Rendez-vous lundi prochain”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the corner

The Corner : le chassé-croisé des clubs de Manchester