DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les ennuis de Chung Mong-joon


Sport

Les ennuis de Chung Mong-joon

Sera-t-il le prochain président de la FIFA ou un pestiféré dans le monde du ballon rond ?

Chung Mong-joon, qui brigue la succession de Sepp Blatter, pourrait être interdit d’exercer la moindre activité liée au football pendant 15 ans.

En cause : les 777 millions de dollars qu’il aurait promis pour soutenir différents projets si la Corée du Sud obtenait l’organisation du Mondial-2022.

Chung Mong-joon : “Ce sont des allégations répandues avec malveillance par les médias informés par des initiés de la FIFA. Je suis la cible d’une enquête de la commission d‘éthique pour des malversations présumées lors de l’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022”.

Chung Mong-joon accuse la commission d‘éthique de la FIFA d‘être “le tueur à gages” de Sepp Blatter.

Et il précise qu’il n’est pas accusé de “tricherie, corruption, fraude ou conflit d’intérêt” contrairement à Michel Platini.

Outre Chung Mong-joon et Michel Platini, les autres candidats déclarés pour l‘élection du 26 février sont le Prince Ali de Jordanie, le Brésilien Zico et le président de la Fédération du Libéria Mussa Bility.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Sotchi : l'héritage olympique laisse à désirer...