DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brésil : la Cour des comptes soupçonne le gouvernement d'avoir maquillé les comptes publics

Cela déstabilise un peu plus la présidente Dilma Rousseff. L'opposition réclame sa démission.

Vous lisez:

Brésil : la Cour des comptes soupçonne le gouvernement d'avoir maquillé les comptes publics

Taille du texte Aa Aa

Au Brésil, la présidente semble encore un peu plus sur la sellette. Dilma Rousseff est, depuis des mois, embourbée dans un scandale de corruption qui implique le géant pétrolier Petrobras.
Mardi, nouveau revers : le tribunal électoral a relancé une enquête sur la campagne présidentielle de 2014. Il s’agit de faire la lumière sur les accusations de financement illicite.
Mais ce n’est pas tout : ce mercredi, le Tribunal des comptes de l’Union a demandé aux parlementaires de rejeter les comptes publics de l’Etat pour l’année 2014. Motif : ces comptes auraient été maquillés volontairement pour cacher l’ampleur des déficits publics. De telles irrégularités sont totalement contraires au principe de transparence, a souligné le rapporteur de cette Cour des comptes, Augusto Nardes.
Les parlementaires ne sont pas obligés de suivre l’avis de cette juridiction.
Le vote aura lieu dans les prochains mois. N’empêche : cela fournit de nouveaux arguments à l’opposition de droite qui, au travers de grandes manifestations de rue, exige la démission de la présidente.
La cote de popularité de Dilma Rousseff est au plus bas dans les sondages.

- avec AFP