DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La ville lumière sous des monticules de poubelles

Les éboueurs parisiens sont en grève pour le 4e jour et réclament des hausses de salaire. Selon la mairie de Paris, 45 % des agents de propreté ont

Vous lisez:

La ville lumière sous des monticules de poubelles

Taille du texte Aa Aa

Les éboueurs parisiens sont en grève pour le 4e jour et réclament des hausses de salaire.

Selon la mairie de Paris, 45 % des agents de propreté ont arrêté le travail et la moitié de la ville est concernée.

Les quartiers touristiques sont particulièrement touchés et le mouvement des éboueurs rencontre peu de soutiens auprès des touristes interrogés.

“Cela ne donne pas une très bonne image” dit un visiteur de la capitale française. “Moi, je suis là pour quelques jours et je ne suis pas sûr que je reviendrai”.

Plusieurs centaines d‘éboueurs occupent la mairie du Xe arrondissement et réclament que la maire de Paris fasse des propositions.

“Mercredi matin, on va la table de négociations, mercredi matin cela a été du mépris, que du mépris et il n’y rien eu sur la table” se plaint Regis Vieceli, le secrétaire général du syndicat CGT Nettoiement. “Mais nous ce qu’on demande à Madame Hidalgo, c’est de s’asseoir à la table de négociations le plus vite possible. C’est Mm Hidalgo qui prend les usagers, les commerçants, le contribuable en otage”.

Face à la détermination des éboueurs et au mécontentement des Parisiens la mairie dit envisager la mise en place d’autres mesures de collecte des ordures.