DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le corail blanchit, un signal d'alarme pour la planète


monde

Le corail blanchit, un signal d'alarme pour la planète

Les scientifiques lancent l’alerte. Comme en 1998 et 2010, les coraux blanchissent, l‘équilibre est rompu.

Les récifs de corail souffrent d’une sévère vague de chaleur sous-marine. Les experts estiment que les températures records enregistrées, associées à un phénomène climatique El Nino historique cette année, vont tuer plus de 12 000 kilomètres carrés de récifs, soit environ 5 % du total mondial.

Dans le Pacifique, un phénomène connu sous le nom de “Blob” fait l’effet d’un mystérieux patch chaud, précisent les experts du NOAA, l’Administration océanique et atmosphérique nationale des États-Unis.

C’est la troisième fois que nous observons un phénomène de blanchiment à l‘échelle planétaire“, a déclaré le Dr Mark Eakin, observateur du récif corallien pour NOAA. “Ce qui nous inquiètent vraiment, c’est que cela dure depuis plus d’un an et qu’il est susceptible de durer encore aussi longtemps“.


Probabilité de risque de blanchiment du récif corallien par NOAA pour 2016

Il est à noter que le premier blanchissement de masse des coraux a été observé en 1979 et que le premier blanchissement de masse documenté date de 1982. Il avait signé la mort de 95 % des récifs coralliens dans les îles Galapagos.

Qu’est-ce que le blanchiment corallien ?

Les coraux, de minuscules créatures qui construisent des squelettes pierreux, éjectent les algues colorées (zooxanthelles) avec lesquelles ils vivent en symbiose. Cette rupture de la symbiose cause le blanchiment des récifs, et si celui-ci dure, c’est la mort du corail.

Les facteurs aggravants du blanchiment sont :

  • une exposition excessive au soleil qui dure plus de quatre à six semaines.
  • une exposition à l’air pendant les marées basses extrêmes.
  • la pollution et la surpêche.


Image d’un corail sain et d’un corail malade

Des “organismes ingénieurs”

Les coraux sont des nurseries pour de nombreuses espèces de poissons et ils sont à l’origine des plus vastes bioconstructions
de notre planète.

“Véritables oasis de vie, ils assurent la subsistance directe à plus de 500 millions de personnes dans le monde grâce à la pêche, mais leur intérêt pour l’homme va bien au-delà : protection des côtes contre l‘érosion, zones de haute valeur touristique. Les services écologiques issus des récifs coralliens sont estimés à environ 30 milliards d’US$ par an” assure une étude de Denis Allemand, du Centre Scientifique de Monaco.

Un phénomène El Nino historique

El Nino est une anomalie chaude se produisant dans l’océan Pacifique. Selon des cycles décennaux, les alizés changent de direction le long de la zone intertropicale, poussant les eaux chaudes vers la côte américaine. A l’opposé, les eaux froides remontent du côté australien et des archipels indonésiens.

Ce processus naturel produit des bouleversements climatiques au niveau planétaire, essentiellement le long de la ceinture équatoriale : pluies et tempêtes vers l’Amérique Centrale et le Pérou, davantage de cyclones dans l’océan Pacifique, sécheresse sur l’Australie, et moins d’ouragans dans l’Atlantique, selon La Chaîne météo.

Cette année, ce phénomène va aggraver le problème du blanchiment des récifs coralliens, un signal d’alarme pour la planète comme le canari l‘était à une époque pour les mines de charbons…


Température à la surface des océans en 1997 et 2015 par NOAA

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

[Photos] Portugal : cruel naufrage d’un chalutier