DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : l'Etat islamique aux portes d'Alep


Syrie

Syrie : l'Etat islamique aux portes d'Alep

Le groupe Etat islamique a gagné du terrain dans la région d’Alep. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, l’organisation a profité des frappes russes sur les rebelles dans cette région, pour s’emparer de plusieurs localités situées à quelques kilomètres au nord de la deuxième ville du pays.

Alep est divisée entre des secteurs ouest aux mains du régime et des secteurs sous contrôle de plusieurs groupes insurgés dont le Front Al-Nosra et des rebelles locaux. Les rebelles sont maîtres de la plus grande partie de la province, tandis que le groupe Etat islamique n’est présent que dans le nord.

Toujours dans la région d’Alep, cette fois dans l’est, un haut commandant des Gardiens de la révolution iraniens, le général Hossein Hamedani, a été tué dans un bombardement attribué à Daesh. Selon Téhéran, le général était un des conseillers militaires les plus influents en Syrie. L’Iran soutient depuis le début du conflit le régime de Bachar al-Assad. 7 000 membres des Gardiens de la révolution, armée d‘élite de l’Iran, ont été envoyés en Syrie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Violences israélo-palestiniennes : après la Cisjordanie, Gaza