DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

The Corner : les "petits" pays s'invitent à la fête


the corner

The Corner : les "petits" pays s'invitent à la fête

Cinzia Rizzi : “Bienvenue dans The Corner. Ce week-end, l’Italie, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne – parmi d’autres – ont validé leur billet pour l’Euro-2016. Jusque-là, rien de neuf. Mais il y a d’autres équipes nationales qui ont obtenu leur toute première qualification pour la phase finale du tournoi”.

Albanie et Islande créent la surprise

Dans un groupe comprenant le Portugal, le Danemark et la Serbie, on ne donnait pas chères des chances de l’Albanie. Et pourtant, c’est le petit pays des Balkans qui prend la deuxième place derrière la Seleçao en battant l’Arménie 3-0 lors de la dernière journée des éliminatoires. Et pas question de venir en France pour faire du tourisme. “On doit passer la phase de groupes” assure le capitaine Lorik Cana.

Plus impressionnant encore, le parcours de l’Islande qui pointe en tête de sa poule avant les matches de mardi devant – excusez du peu – la République Tchèque, la Turquie et les Pays-Bas. Pas mal pour un pays de 330 000 habitants plus habitué jusqu‘à présent à briller lors des compétitions de handball et dont le meilleur joueur, Eidur Gudjohnsen, est désormais âgé de 37 ans !

Les Britanniques au rendez-vous

La “Green and White Army” fera la campagne de France l‘été prochain. Les Nord-Irlandais terminent en tête du groupe F avec un point d’avance sur la Roumanie. Les hommes de Michael O’Neill se qualifient en battant la Grèce 3 buts à 1 dans leur antre de Belfast. Ils rejoignent dans l’histoire leurs glorieux aînés qui avaient participé à deux Coupes du monde d’affilée, en 1982 et 1986.

Gareth Bale réussit là où Ryan Giggs a toujours échoué : permettre au Pays de Galles de prendre part à un tournoi majeur. L’attaquant du Real Madrid marque six des neuf buts de son équipe durant ces éliminatoires. Ironie de l’histoire : c’est à l’issue de leur seule défaite, 2-0 en Bosnie, que les Gallois assurent mathématiquement leur présence à l’Euro.

Y’a-t-il encore un patron à la FIFA ?

Cinzia Rizzi : “La semaine dernière, le monde du football a été une nouvelle fois secoué par les suspensions de trois hauts dirigeants. Ils sont les protagonistes de notre rubrique Up & Down”.

Triste fin de règne pour Sepp Blatter qui préside la FIFA depuis 1998. Il a été suspendu 90 jours par la Commission d‘éthique pour “gestion déloyale et abus de confiance”.

Même sanction pour l’un de ceux qui brigue sa succession, Michel Platini. L’ancien meneur de jeu des Bleus, qui va faire appel, a été mis en cause pour avoir reçu un versement d’1 million 800 000 euros.

Secrétaire général de la FIFA et empêtré dans un vaste scandale de corruption, Jérôme Valcke a lui aussi interdiction d’exercer la moindre fonction liée au football pendant trois mois.

A pile ou face pour une place en finale

Cinzia Rizzi : “Aujourd’hui, dans En route pour l’Euro, nous allons vous raconter comment les finalistes de l’Euro-1968 en sont arrivés là. Vous pensez que c’est en marquant des buts en demi-finales, mais ce n’est pas forcément le cas…”

Pas de problèmes pour la Yougoslavie qui l’emporte 1-0 contre l’Angleterre qui dispute cette année-là son premier championnat d’Europe des Nations. Mais dans l’autre demi-finale, l’Italie et l’Union Soviétique se quittent au bout de 120 minutes sur un score nul et vierge. A l‘époque, les tirs aux buts n’existent pas et c’est donc à pile ou face qu’on départage les deux équipes. La chance sourit aux Italiens qui remporteront la finale à Rome cinq jours plus tard pour succéder au palmarès à l’URSS.

On parie

Cinzia Rizzi : “Et maintenant, voici nos pronostics pour quelques-uns des principaux matches prévus le week-end prochain. N’hésitez pas à nous envoyer les vôtres avec le hashtag #TheCornerScores”.

Villareal 2-0 Celta Vigo
Inter Milan 1-1 Juventus Turin
Heracles Almelo 0-3 Ajax Amsterdam

Le bonheur simple d’un enfant

Cinzia Rizzi : “Pouvoir admirer leurs idoles de près est le rêve de beaucoup d’enfants. Mais ce garçon espagnol a été – vous allez le voir dans un instant – bien plus chanceux. Pendant une séance d’entraînement de la Roja à Las Rozas, Iker Casillas lui a donné son maillot et ses chaussures. La réaction de cet enfant ? Vous pouvez l’imaginer… The Corner sera de retour lundi prochain”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

the corner

The Corner : le Bayern et Arsenal impressionnent