DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bière : AB InBev et SAB Miller trinquent à leur mariage


économie

Bière : AB InBev et SAB Miller trinquent à leur mariage

Les deux plus gros brasseurs au monde se sont dit oui ! Le Britannique SAB Miller a accepté la cinquième offre d’achat du numéro un du secteur, le belgo-brésilien AB InBev. Montant de l’opération, qui doit encore être validée par les autorités de régulation : 96 milliards d’euros, ce qui en ferait la troisième plus grande fusion-acquisition de l’histoire.

D’un côté AB InBev, qui détient notamment les marques Budweiser et Stella. De l’autre SAB Miller , propriétaire de Peroni, entre autres. Deux géants qui détiennent ensemble près du tiers du marché mondial de la bière pour un chiffre d’affaires annuel estimé à 60 milliards d’euros. Leur mariage donne naissance à un mastodonte de la bière.

“La question est de savoir si ce mariage sera bon pour les consommateurs, souligne Mike Ingram, analyste chez BGC Partners.On crée ce que certains ont appelé l’OPEP de la bière, qui détiendra d‘énormes parts de marché dans le monde et un énorme pouvoir de fixation des prix. Si cet accord reçoit le feu vert des autorités de la concurrence, il devra y avoir d’importantes cessions d’actifs à la fois en Amérique du Nord et en Chine.”

Basé à Louvain, en Belgique, le groupe AB InBev détient déjà une dizaine de marques. L’acquisition de SAB Miller va lui permettre d’ajouter de nombreuses mousses à son portefeuille, donc la Tchèque Pilsner Urquell et la néerlandaise Grolsch. AB InBev entend ainsi conquérir de nouveaux territoires, notamment en Afrique et au Moyen-Orient, où le marché de la bière est en pleine expansion, alors qu’il a plutôt tendance à stagner en Europe et Amérique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Facebook, champion de l'optimisation fiscale au Royaume-Uni ?