DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

MH17 : la vérité sera-t-elle un jour connue et rendue publique ?


Pays-bas

MH17 : la vérité sera-t-elle un jour connue et rendue publique ?

Le 17 juillet 2014, un Boeing 777 de la Malaysia Airlines est abattu en plein vol au-dessus d’un territoire contrôlé par les séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine.

Le vol MH17 avait décollé de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol vers 12H30 et devait rejoindre Kuala Lumpur. Il volait alors à 33 000 pieds, soit 10 kilomètres d’altitude.

A son bord, 15 membres d‘équipages, 283 passagers dont 193 Néerlandais. 28 passagers sont malaisiens et les passagers restants sont de onze nationalités différentes. Il y avait 80 enfants parmi les victimes.

Le choc est immense et la responsabilité des Ukrainiens, des rebelles indépendantistes et des Russes rapidement évoquée. Tous se renvoient alors la balle, encore aujourd’hui.

Les familles des victimes connaîtront-elles un jour la vérité ?
Le Bureau néerlandais pour la sécurité a enquêté pendant 15 mois pour établir qu’un missile sol-air BUK de fabrication russe était responsable de la pulvérisation de l’appareil, preuve à l’appui.

Almaz-Anteï, le constructeur russe des systèmes de défense antiaérienne BUK, a immédiatement rejeté les conclusions de cette enquête, et affirme que le modèle de missile BUK incriminé n’est plus utilisé dans l’armée russe depuis 2011.

En 15 mois, les autorités russes ont proposé plusieurs théories pour expliquer la tragédie, parmi lesquelles l’implication de militaires ukrainiens. A l’ONU, Moscou a même mis son veto à la création d’un tribunal pour juger les responsables du drame.

Saura-t-on un jour qui a appuyé sur le bouton de commande ? S’agit-il d’une erreur des rebelles indépendantistes ukrainiens qui ont agi avec l’aide des Russes ?

C’est la théorie des Occidentaux et de l’Ukraine, sans doute la plus plausible, notamment depuis la sortie de cette vidéo où l’on entend des rebelles arrivant sur les lieux du crash et se rendant compte qu’il s’agit d’un avion de ligne qui transportait des passagers…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël : plusieurs attaques à l'arme blanche et à l'arme à feu ce matin