DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : l'enquête sur le double attentat d'Ankara s'intensifie


Turquie

Turquie : l'enquête sur le double attentat d'Ankara s'intensifie

Treize personnes ont été arrêtées après l’attaque dont le bilan est désormais d’au moins 102 victimes. Parmi les interpellés, trois ont été présentés devant la justice et sont suspectés d’avoir agi au nom des rebelles kurdes du PKK ou du groupe État islamique ce qu’ils nient vigoureusement à l’image de cet homme : “les médias doivent me soutenir ! C’est une manipulation, une manipulation de l’AKP ! L’AKP veut nettoyer ses rangs”.

De plus en plus de voix en Turquie dénoncent notamment par des manifestations un complot du pouvoir islamo-conservateur dirigé par le président Erdogan afin de peser sur le résultat des législatives anticipées prévues le 1er novembre prochain.

Alors que l’attaque n’a pas été revendiquée, les autorités d’Ankara ont immédiatement accusé les jihadistes de l‘État islamique et les rebelles du Parti des Travailleurs du Kurdistan d‘être les commanditaires potentiels. Le gouvernement turc fait état de tweets échangés par deux personnes présentées comme proche de la rébellion avant l’attentat.

Mais l’hypothèse PKK est balayée par la plupart des experts et l’opposition pro-kurde alors que le double attentat, le plus meurtrier dans l’histoire turque, a eu lieu lors d’une manifestation pro-kurde pacifique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelle escalade de violences dans les territoires palestiniens