DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Après de nouveaux viols de petites filles, la population indienne demande des comptes


Inde

Après de nouveaux viols de petites filles, la population indienne demande des comptes

L’horreur absolue. Encore et toujours.

Deux petites filles indiennes, l’une de deux ans et demi et l’autre de cinq ans, ont été violées plusieurs fois en plein cœur de la capitale dans deux agressions séparées.

L‘émotion est intense et la colère aussi à l‘égard de la police locale accusée de ne rien faire pour en finir avec ce fléau.

“Inadmissible, c’est une honte” a réagi Swati Maliwal, la chef de la commission gouvernementale de Delhi pour les femmes : “que se passe-t-il à New Delhi ? Je ne peux pas croire que je sois allée à l’hôpital pour me rendre au chevet de ces deux petites filles. Elles ont des marques sur tout le corps, on les a laissées en sang en pleine rue ? Dans quelle ville sommes-nous ? Qui sont ces animaux ?”

La plus petite des fillettes a été enlevée vendredi soir par deux hommes lors d’une cérémonie religieuse à Nangloi, à l’ouest de la capitale. Elle a été violée avant d‘être abandonnée dans un parc selon la police et des proches.

En 2014, 36.735 cas de viol ont été recensés en Inde, dont plus de 2 000 à New Delhi. Des chiffres qui sous-estiment la réalité selon les experts.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'accord nucléaire avec l'Iran, un "signe d'ouverture" pour la diplomatie selon Steinmeier