DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Art et prostitution au Musée d'Orsay

Vous lisez:

Art et prostitution au Musée d'Orsay

Taille du texte Aa Aa

Depuis son ouverture le 22 septembre, ce sont environ 5 000 personnes qui visitent quotidiennement l’exposition “Splendeurs et misères. Photos de la

Depuis son ouverture le 22 septembre, ce sont environ 5 000 personnes qui visitent quotidiennement l’exposition “Splendeurs et misères. Photos de la prostitution, 1850-1910” présentée au Musée d’Orsay à Paris.

Une exposition qui tente de retracer la façon dont les artistes français et étrangers fascinés par les acteurs et les lieux de ce fait social n’ont cessé de rechercher de nouveaux moyens picturaux pour le représenter.

“Les artistes qui choisissent délibérément de représenter la prostitution moderne, il y a de leur part une volonté transgressive de vraiment rompre avec les codes du genre et d’effrayer un petit peu le bourgeois”, explique Isolde Pludermacher, la conservatrice de l’exposition.

Picasso, Chabaud, Lautrec et Van Gogh sont quelques-uns des peintres qui ont dépeint le monde de la prostitution, ses réalités et ses fantasmes cruels. De la courtisane demi-mondaine aux filles modestes de maison close, les dames de la nuit ont très souvent captivé des artistes à la recherche de nouvelles approches pour traiter le nu féminin.

“Ces femmes sont habillées de manière très tapageuse, avec des couleurs très vives. Elles se maquillent de manière très différente de celle des femmes de la bourgeoisie”, ajoute Isolde Pludermacher.

Si l’exposition s’attache à montrer la place centrale occupée par ce monde interlope dans le développement de la peinture moderne, elle présente aussi des scènes érotiques de la fin du 19e, début du 20e siècle, celles de prostituées et de leurs clients, dans des salons.

Loin des œuvres romancées et parfois ambiguës des artistes, la prostitution est ici également appréhendée dans ses dimensions sociales et culturelles à travers la peinture de Salon, la sculpture, les arts décoratifs et la photographie.

“Splendeurs et misères. Photos de la prostitution, 1850-1910”, c’est jusqu’au 17 janvier au Musée d’Orsay. L’exposition sera ensuite présentée au Musée Van Gogh d’Amsterdam du 19 février au 19 juin.