DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gens du voyage à Moirans : les obsèques célébrées sans débordements


France

Gens du voyage à Moirans : les obsèques célébrées sans débordements

Le Premier ministre français a dénoncé très fermement ce mercredi les violences commises la veille à Moirans en Isère. A la tribune de l’Assemblée nationale, Manuel Valls a assuré que les auteurs des troubles seraient “implacablement recherchés et poursuivis en justice”.

D’importants moyens policiers ont été déployés sur place pour empêcher tout nouveau débordement.

La population locale semblait encore sous le choc ce mercredi. “C’est impressionnant, on se croirait en guerre civile, avance un passant. Quand je vois ça, c’est vrai que c’est intolérable”.

Un peu plus loin, un femme explique que sa voiture fait partie des véhicules incendiés. “C‘était une voiture neuve, dit-elle, et je suis en recherche d’emploi depuis quasiment un an. Comment je fais maintenant ?”

Point de départ de ces violences : la décision mardi de la justice de ne pas libérer un prisonnier. Sa famille, membre de la communauté des gens du voyage, souhaitait qu’il puisse assister aux funérailles de son jeune frère mort ce week-end dans un accident de voiture.

“Ce n‘était pas ce que je voulais”, assure Adèle Vinterstein, la mère du jeune défunt et du détenu. “J’ai demandé que mon fils sorte (de prison) avec une escorte, même avec des boulets aux pieds s’il le fallait, des menottes aux mains, pour assister (aux obsèques)… Cela n’aurait durer qu’une heure”.

Les funérailles du jeune ont été célébrées ce mercredi en milieu d’après-midi. Aucun débordements n’a été constaté en fin d’après-midi. Un peu plus tôt dans la journée, la justice avait une nouvelle fois refusé de libérer le frère du jeune défunt.

Des violences similaires s‘étaient produites en août dernier. Des gens du voyage avaient bloqué une autoroute pour réclamer qu’un membre de la communauté soit provisoirement libéré pour assister à des funérailles. Ils avaient alors obtenu gain de cause (voir ici)

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Accord records entre la Chine et la Grande-Bretagne