DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gilet pare-balles : nous avons testé pour vous


hi-tech

Gilet pare-balles : nous avons testé pour vous

En partenariat avec

Dans une société colombienne située près de Bogota – et qui a ouvert ses portes en 1992 alors que la Colombie était ravagée par le narcoterrorisme – des artisans provenant des entreprises les plus importantes du pays ainsi que des experts mettent au point les vêtements pare-balles les plus fins au monde. Des gilets, des vestes et des chemises offrant une protection balistique de niveau II à IV. Un maillot de corps de niveau III, résiste même aux tirs de Kalachnikov.

Le textile produit dans l’usine peut résister par exemple à un taser. L’expérience a été faite sur notre journaliste. Le taser ou pistolet à impulsion électrique est une arme conçue pour neutraliser un individu. Et là, notre cobaye n’a même pas une égratignure.

Le fabricant ne peut évidemment pas nous montrer les secrets de sa production, mais il nous a dévoilé quelques-uns des tests réalisés sur des gilets afin de s’assurer que ces derniers répondent aux normes dîtes “sûres”, des normes américaines et israéliennes, les plus drastiques au monde. Les résultats des tirs sont vérifiés deux fois par des autorités indépendantes.

“Nous nous sommes concentrés sur le développement de produits flexibles, très légers et 100 % discrets. Nous avons ajouté des valeurs telles que la nanotechnologie et nous avons à terme régulé la température des vêtements de telle sorte qu’elle soit comprise entre 13 ° et 17 °. Nous misons aussi sur le look. Les vêtements sont vraiment discrets”, explique Miguel Caballero, fabriquant de vêtements pare-balles.

Et afin de prouver à notre journaliste la bonne qualité de ses produits, le fabricant a offert de lui tirer dessus avec un calibre 0,38. Notre reporter s’est prêté à ce jeu dangereux après avoir signé une lettre de décharge. Bilan, les vêtements sont sûrs. Notre collègue est rentré sain et sauf à la rédaction.

Plus d'infos:
Prochain article

hi-tech

Trikala : mini bus sans chauffeur et à l'essai