DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les merveilles du Sultanat d'Oman

Vous lisez:

Les merveilles du Sultanat d'Oman

Taille du texte Aa Aa

L’envoyée spéciale d’Euronews Katarina Kaun s’est rendue à Oman pour y découvrir les merveilles méconnues du sultanat. “D’une plage plantée de

L’envoyée spéciale d’Euronews Katarina Kaun s’est rendue à Oman pour y découvrir les merveilles méconnues du sultanat.
“D’une plage plantée de cocotiers aux eaux cristallines jusqu’aux montagnes rocheuses et au désert des mille et une nuits, le paysage d’Oman est sans cesse surprenant” dit-elle. “Dans cette première partie de Oman life, nous explorons les plus impressionnants des paysages du Sultanat.”

Une brise tropicale flotte sur la péninsule arabique. Le sud du pays est surnommé “les Caraïbes de l’Orient.”

Chaque été la région de Dhofar, autour de la ville de Salalah, devient un paradis vert grâce aux pluies de la mousson qui arrivent de l’Inde. C’est là qu’on trouve une vallée dont les pluies font renaître la beauté renversante. C’est le parc naturel Wadi Darbat qui s’ouvre entre les hauteurs.

“Quand vous venez du désert, vous n’arrivez pas à le croire” dit le guide Musallam Masoud. “Vous n’en croyez pas vos yeux. Vous ne pouvez pas croire qu’il y a de l’eau, un lac, de la verdure. Il y a là un canyon magnifique, un défilé si beau qu’on ne peut l’imaginer dans la péninsule arabique.”

Mais la région est aussi connue pour un autre trésor : l’encens, cette résine odorante qui valait de l’or il n’y a pas si longtemps.

Ahmed est l’un des Bédouins qui s’occupe de ces arbres depuis une trentaine d’années. Lorsqu’il coupe un bout d‘écorce, une sève blanche s‘écoule pour devenir des perles d’encens. “Ces arbres nous sont très précieux. Ils sont notre trésor national” dit Ahmed Mohammed Hawas. “On se sert de l’encens pour le parfum, pour la médecine, et même contre les mauvais esprits.” Poursuivons le voyage avec à l’esprit ce parfum enchanteur du Sultanat. Nous arrivons dans un autre paradis vert : la chaîne de montagnes “Jabel Akhdar” qu’on appelle aussi la “montagne verte”. Des figues, des pèches, des pommes, des roses et des grenades poussent dans ces vergers accrochés aux pentes abruptes. C’est le système d’irrigation Aflaj d’Oman qui est vieux de 4000 ans et figure au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Les rigoles suivent les pentes naturelles et traversent les villages : une merveille écologique.

Au pied de la montagne Saïd al-Shureiky vérifie que l’eau continue de s‘écouler. C’est le Waquil et il est responsable de la distribution de l’eau à plus de 10 mille personnes.” La répartition d’eau est faite depuis nos ancêtres et on continue comme autrefois” explique-t-il. “J’ai appris ce métier de mes ancêtres.”

Des sommets montagneux d’Oman jusqu’au désert de sable.C’est le moment de faire un rodéo dans le désert de Sharqiya. Les touristes et les habitants de la région adorent conduire à travers ces dune de 200 mètres de haut.” J’aime beaucoup conduire dans le désert, ça donne une possée d’adrénaline” confie le guide Musallam al Absi. “C’est comme si j‘étais au milieu de l’océan. Il n’y a rien aux alentours.”

Rien en dehors des dunes qui s‘étendent jusqu‘à l’océan indien. Le désert est vieux de 6 000 ans et c’est là que vivent les Bédouins.Salm al-Wahaibi est l’une d’entre elles. Elle et sa famille ont passé ici toute leur existence. Elle veut préserver en vie cet héritage et transmettre son savoir à la génération qui suit.
“On a préservé nos traditions. Les chameaux et les moutons. C’est comme au bon vieux temps” confie-t-elle.
“La vie des Bédouins est simple et spontanée” acquiesce sont mari. “C’est une vie tranquille et paisible.”“Il est temps de quitter ce désert hypnotique et d’aller sur la côte” dit Katarina Kaun, la correspondante d’Euronews. “Dans le prochain numéro de “Oman Life” nous irons découvrir la richesse de ses fonds marins et serons les témoins d’une merveille de la nature : comment les tortues vertes pondent et cachent leurs œufs.”