DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accusé de corruption, un ex-président de l'Assemblée générale de l'ONU, libéré sous caution


Etats-Unis

Accusé de corruption, un ex-président de l'Assemblée générale de l'ONU, libéré sous caution

John Ashe a dû verser un million de dollars à la justice américaine. Les enquêteurs le soupçonnent d’avoir accepté plus d’un million de dollars de pots-de-vin en contrepartie de son aide à la réalisation de projets immobiliers provenant d’un homme d’affaires chinois. Ambassadeur d’Antigua-et-Barbuda auprès de l’ONU, John Ashe a également présidé la 68ème session de l’Assemblée générale entre 2013 et 2014.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Alassane Ouattara, un nouveau mandat pour renforcer la réconciliation nationale ?