DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La villa de Nola, où s'éteint l'empereur Auguste, exhumée

Vous lisez:

La villa de Nola, où s'éteint l'empereur Auguste, exhumée

Taille du texte Aa Aa

Le Vésuve, flanqué dans les hauteurs de Naples, en Italie, est célèbre pour son éruption qui a enseveli en 79 avant J.-C. plusieurs cités de la Rome

Le Vésuve, flanqué dans les hauteurs de Naples, en Italie, est célèbre pour son éruption qui a enseveli en 79 avant J.-C. plusieurs cités de la Rome antique, dont Pompéi.
Environ 450 ans plus tard, une autre éruption recouvre de cendres Nola, autre localité de la périphérie de Naples, où vécut Octave, devenu en 27 avant Jésus-Christ Auguste, le premier empereur de Rome.

C’est ici, près de Livie, son épouse, qu’Auguste a poussé son dernier souffle le 19 août 14. Selon certains historiens, Livie elle-même lui aurait servi des figues empoisonnées.

Après 13 années de fouilles, le site archéologique révèle ses trésors, si longtemps enfouis.

“Auguste est devenu la maître du monde très jeune. Et donc, à 72 ans, ce qui, rapporté à l’espérance de vie d’un Romain d’aujourd’hui, équivaut à plus de 100 ans, il est fatigué. Il ne veut plus de tout ce qui a à voir avec le pouvoir. Il a quitté Rome avec les soucis, les angoisses liés au pouvoir et passe les dernières années de sa vie à voyager ou à séjourner dans des villas hors de Rome. A son retour d’un voyage, fatigué et malade, il choisit la villa de Nola, même si il dispose de villas plus belles et importantes dans la région”, explique Antonio de Simone, archéologiste et universitaire.

La villa où aimait séjourner Auguste se dévoile avec son hall d’entrée, ses vastes salles de réception, ses colonnes, ses fresques ou ses mosaïques de 2000 ans…

Une plongée de quelques mètre sous terre qui nous relie au mode de vie d’Auguste dans une des périodes les plus prospères de l’antiquité.