DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles établit un seuil de tolérance des émissions de diesel pour les tests


monde

Bruxelles établit un seuil de tolérance des émissions de diesel pour les tests

L’UE place-t-elle les intérêts des constructeurs automobiles au dessus de la santé ? C’est en tout cas les critiques des écologistes depuis la décision prise hier par un comité technique à Bruxelles. L’Union européenne va relever les seuils d‘émission de gaz polluants pour les moteurs diesel dans les nouvelles procédures de tests en conduite réelle.

Le scandale Volkswagen a révélé les failles des tests européens, et fait accélérer l’adoption de l’accord.

Au parlement à Strasbourg, la Britannique Julie Girling rappelle l’urgence de la situation :
“Les oxydes d’azotes doivent être traités en toute urgence. L’opinion publique exige des actions après le scandale Volkswagen.”

A partir de 2016, pour être homologué, un véhicule devra se soumettre à deux tests, en laboratoire et sur la route. Le test route autorisera une limite de pollution deux fois plus importante que le seuil autorisé en laboratoire. Mais selon Bruxelles, l’accord réduit significativement les écarts observés entre les tests en laboratoire et les mesures en condition réelle, qui pouvaient être jusqu‘à quatre fois supérieurs.

A un mois de la COP 21 à Paris, la décision de Bruxelles risque d‘être pourtant incomprise. Chaque année la pollution de l’air est responsable de 400.000 morts prématurées.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Une visite fructueuse en Chine pour Angela Merkel