DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La propriété intellectuelle, une vraie valeur ajoutée


business planet

La propriété intellectuelle, une vraie valeur ajoutée

Business Planet est cette semaine à Barcelone pour voir comment protéger une innovation peut réellement doper la compétitivité d’une PME. Jakub Ramocki, du IPR Helpdesk , l’outil européen d’assistance en matière de propriété intellectuelle nous accompagne dans ce périple. Il regrette que peu d’entrepreneurs fassent effectivement jouer leurs droits. “ Une étude récente montre que seules 9 % des petites et moyennes entreprises européennes possèdent des droits de propriété intellectuelle,” explique-t-il. Pourtant, “ces entreprises gagnent 32 % de plus par employé en termes de chiffre d’affaires que les autres.”

  • Les entreprises les plus innovantes en matière de propriété intellectuelle génèrent plus de 39 % de PIB de l’UE et 26% de l’emploi en Europe.
  • Seuls 9 % des PME de l’Union Européenne utilisent la propriété intellectuelle. Les PME qui utilisent la propriété intellectuelle ont en moyenne des revenus par employé 32 % supérieurs à celles qui ne l’utilisent pas.
  • Savoir gérer de manière professionnelle la propriété intellectuelle (PI) et les droits qui y sont attachés est une façon d’innover et d’accroitre sa compétitivité.
  • Le IPR Helpdesk, l’outil européen d’assistance au PME en matière de propriété intellectuelle (conseil pour l’enregistrement et l’utilisation), finance des projets de coopérations commerciales internationales. Ces projets se concentrent sur la gestion de la propriété intellectuelle.
  • Neos Surgery est une PME espagnole innovante et technologique qui développe des produits destinés à la chirurgie. Avec les conseils du IPR Helpdesk, la société est en mesure de commercialiser ses produits tout en défendant sa propriété intellectuelle.

Liens utiles

Pour illustrer cet état des lieux, Business Planet a rendu visite à une entreprise catalane qui révolutionne la chirurgie crânienne. Il s’agit d’une structure de 13 salariés, qui existe depuis 2009. Elle doit son succès à une fixation crânienne non-métallique, son seul produit sur le marché à l’heure actuelle.

Un encadrement juridique pour libérer le partage d’idées

L’entreprise va bientôt commercialiser un clip encore top secret pour suturer les anévrismes intracrâniens. Le clip a été développé avec des partenaires allemands au sein du programme européen de financement “Eurostars”: http://www.horizon2020.gouv.fr/cid73266/eurostars-dans-horizon-2020.htmlIls ont contacté le bureau d’assistance européen ou IPR Helpdesk pour clarifier les termes de leur collaboration. “ Le IPR Helpdesk nous a aidé à redéfinir notre accord de consortium avec nos deux partenaires allemands. Il nous a aidé à encadrer la propriété intellectuelle de sorte que les droits et les intérêts de chacun soient protégés,” précise Montse Charles-Harris Ferrer, directrice opérationnelle de Neos Surgery.

La PME de Montse Charles-Harris Ferrer a ainsi obtenu l’exclusivité de la propriété intellectuelle sur les applications médicales du nouveau mécanisme. Son équipe en a aussi tiré des leçons pour l’avenir. “ Nous avons appris à gérer les droits de propriété intellectuelle dans le cadre d’une coopération essentielle à l’innovation. Et grâce à cela, nous avons fourni un travail d‘équipe sur ce clip d’anévrisme, qui va doper la croissance de notre entreprise,” se félicite-t-elle.

Conseiller les PME européennes en dehors de l’UE

Le clip pour anévrisme va être breveté, étape indispensable pour en interdire toute copie par des tiers. S’il est copié, Montse pourra consulter le IPR helpdesk sur les recours possibles dans l’Union, mais pas seulement. “ La Commission européenne a ouvert trois autres bureaux d’assistance sur les droits de propriété intellectuelle en Chine, en Asie du Sud-Est et en Amérique latine. Leurs experts conseillent les PME européennes sur la façon de protéger, de gérer et de faire respecter leurs droits dans ces régions,” souligne Jakub Ramocki.

Peuvent bénéficier du IPR Helpdesk les participants aux programmes de recherche européens mais aussi toutes les petites et moyennes entreprises travaillant en réseau dans L’Union. Et Jakub Pamocki de préciser : “ pour recevoir nos conseils gratuits et confidentiels, il vous suffit de nous appeler ou de nous envoyer un mail. Comptez trois jours ouvrables pour que nous vous recontactions. Pour plus d’informations, consultez notre site internet.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

business planet

COSME aide les entreprises européennes à se financer