DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Turquie divisée retourne aux urnes dimanche


Turquie

La Turquie divisée retourne aux urnes dimanche

Derniers meetings de campagne de l’AKP, le parti islamo-conservateur du président turc Recep Tayyip Erdogan.

Le chef du parti, le premier ministre sortant Ahmet Davutoglu, tente de galvaniser ses troupes pour faire oublier l‘échec de l’AKP aux législatives de juin dernier.

“Allons-nous oui ou non battre un record pour ces élections ?!” demande Ahmet Davutoglu. “Allons-nous donner une leçon aux Nationalistes ? Allons-nous forcer le Parti républicain à oublier le bloc de ‘l’opposition et donner au parti pro kurde une leçon sur la terreur ?!”

Alors que le parti du pouvoir se présente comme un rempart contre le chaos, l’opposition dénonce la corruption et dérive autoritaire du président turc.

“Le premier novembre, nous allons voter et prendre en main notre destin” dit le leader du parti social-démocrate CHP Kemal Kılıçdaroğlu. “La Turquie ne peut pas être laissée aux mains de politiciens qui ne se préoccupent de rien d’autre que de leur intérêt personnel et celui de leur famille.”

De son côté, le parti pro-kurde HDP accuse le régime de vouloir mettre en place une dictature et de ne pas avoir empêché les attentats sanglants qui ont visé ses partisans.

“La Turquie est à la croisée des chemins” dit le leader pro kurde Selahattin Demirtas. “Soit un pouvoir personnel oppressif et dictatorial, soit la démocratie et des solutions démocratiques à nos problèmes.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : la diplomatie internationale continuera dans deux semaines