DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Face à la colère des manifestants, la classe politique roumaine fait profil bas


Roumanie

Face à la colère des manifestants, la classe politique roumaine fait profil bas

Le chef de l‘État est revenu hier sur l’incendie d’une boîte de nuit qui fonctionnait sans licence. L’accident, qui a fait 32 morts, est à l’origine des manifestations.

“Le gouvernement a démissionné tard, très tard, estime Klaus Iohannis. Des gens ont perdu leurs vies pour que cette démission soit annoncée. (…) Il reste encore beaucoup à faire. Nous ne pouvons croire qu’un simple changement de gouvernement résolve les problèmes de la Roumanie, ni même les problèmes de la classe politique. Il reste encore beaucoup, vraiment beaucoup à faire.”

Le Premier ministre, Victor Ponta, a démissionné hier sous la pression de la foule pour qui il symbolise un système politique corrompu.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Assiste-t-on à un printemps roumain ?