DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Birmanie : fin de la campagne pour les législatives


Birmanie

Birmanie : fin de la campagne pour les législatives

Les 30 millions d‘électeurs birmans seront appelés aux urnes ce dimanche pour des élections générales. La campagne s’est achevée ce vendredi soir.

Ce scrutin pourrait marquer une étape dans la transition démocratique de ce pays d’Asie. Les dernières élections libres remontent à 1990. La Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti de l’opposante Aung San Suu Kyi, avait alors remporté ce scrutin, mais les résultats avaient été rejetés par la junte militaire au pouvoir.

Là, pour la première fois, des observateurs étrangers ont été autorisés à venir en Birmanie pour suivre le processus électoral.

Difficile de prédire l’issue du scrutin en l’absence de sondages fiables. Mais cela n’empêche pas Aung San Suu Kyi de croire en la victoire de son parti. A 70 ans, l’ancienne prix Nobel de la paix a dominé la campagne.

Son principal adversaire, c’est le Parti pour la solidarité et le développement (USDP), crée par l’actuel président Thein Sein, lui-même un ancien général. Ce parti a les faveurs de l’armée. Car même si officiellement les militaires ne sont plus au pouvoir, ils restent très influents. D’ailleurs, un quart des sièges au Parlement leur revient automatiquement.

Autre paramètre du scrutin, le poids des religieux. Les 500 000 moines bouddhistes n’ont pas le droit de voter, mais certains groupes radicaux ont apporté leur soutien au parti au pouvoir.

Les résultats du vote ne seront pas connus avant plusieurs jours.

- avec agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Brésil : un barrage minier s'effondre