DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crash du Sinaï : la piste d'une bombe évoquée par Obama et Cameron


Egypte

Crash du Sinaï : la piste d'une bombe évoquée par Obama et Cameron

Cinq jours après le crash d’un avion russe en Egypte, et alors que le groupe jihadiste Etat islamique a réaffirmé ce mercredi être l’auteur du drame, le président américain Barack Obama a évoqué la possibilité d’une bombe à bord de l’avion de la compagnie russe Metrojet.
Interrogé sur une radio américaine du groupe CBS, le président américain a dit prendre cette piste “très au sérieux”.
Londres abonde dans ce sens, le Premier ministre David Cameron avançant la probabilité d’“une bombe terroriste”.

Selon certains médias britanniques, à l’instar du Times et du Telegraph, cette thèse serait appuyée par des échanges entre membres de l‘État islamique interceptés par les services de renseignement britanniques et américains.

Le Caire, de son côté, joue la prudence et met en garde contre des conclusions prématurées.
Quant au président russe Vladimir Poutine, il a qualifié de “spéculations” toute hypothèse sur les causes de l’accident.
Il invite ainsi à attendre les conclusions des enquêteurs.

Ces conclusions pourraient cependant tarder à se manifester.
L’une des deux boites noires de l’Airbus A321 est en effet très endommagée. Son analyse s’avère laborieuse.

En attendant, des compagnies aériennes irlandaise, allemande, hollandaise, mais aussi du Koweït ou de Bahreïn ont suspendu leurs vols en provenance et à destination de Sharm el-Sheikh.

Des milliers de touristes, dont environ 20 000 Britanniques, sont encore présents dans cette station balnéaire du Sinaï d’où avait décollé samedi l’avion de la compagnie russe Metrojet, avec 224 personnes à bord.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'atmosphère de Mars balayée par les vents solaires