DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Est-ce vraiment la fin des frais d'itinérance dans l'UE ?

Dans cette édition, une question de Jane de Dublin : “L’Union européenne a récemment donné son feu vert à la suppression des frais d’itinérance

Vous lisez:

Est-ce vraiment la fin des frais d'itinérance dans l'UE ?

Taille du texte Aa Aa

Dans cette édition, une question de Jane de Dublin :
“L’Union européenne a récemment donné son feu vert à la suppression des frais d’itinérance. Bientôt, quand j’utiliserai mon mobile dans un autre Etat membre, est-ce que je paierai la même chose que dans mon pays ? Les opérateurs ne pourraient-ils pas être tentés d’augmenter les prix des communications et services nationaux ?”

La réponse de Guillermo Beltrà, responsable du Département juridique et économique du BEUC (Bureau européen des Unions de consommateurs) :

“La fin des frais d’itinérance signifie en théorie que vous devriez pouvoir utiliser votre portable dans un autre Etat membre pour le même tarif que dans votre pays.
Mais d’après les règles européennes, votre opérateur sera capable de limiter votre utilisation gratuite de l’itinérance : elle pourrait être limitée à quelques semaines ou quelques mois dans l’année ou à un certain pourcentage de votre forfait mensuel.
On nous a assuré que le nouveau système sera en place le 15 juin 2017. Mais il y a certaines conditions qui devront être remplies d’ici là. Et la plus importante, c’est que l’Union doit achever de réformer la manière dont les opérateurs mobiles connectent leurs réseaux entre eux et c’est une tâche gigantesque. Donc, on craint que la suppression totale des frais ne soit reportée.

Une réduction puis une suppression des frais

En attendant, une importante réduction des frais d’itinérance sera effective à partir du 30 avril 2016. Quand on utilisera notre portable depuis un autre Etat membre, on paiera en frais d’itinérance, 5 centimes d’euros par minute d’appel, 2 centimes par sms et 5 centimes par mégaoctet pour l’utilisation de l’internet mobile.
La législation européenne comporte des mesures pour éviter que les prix des communications et services nationaux n’augmentent. Un seuil limite est imposé aux opérateurs.
Au sein de notre Bureau, on estime que ces nouvelles règles représentent une avancée dans la construction d’une Europe vraiment sans frontières. Mais on n’est pas satisfait car ce système prévoit trop de conditions et de limitations.”

Si vous voulez poser une question dans U talk, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous.