DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quand la publicité devient une oeuvre de cinéma

Vous lisez:

Quand la publicité devient une oeuvre de cinéma

Taille du texte Aa Aa

Les marques investissent de plus en plus d'argent pour tournées de publicités qui ressemblent à des films de cinéma, avec bien sûr des stars devant et derrière les caméras.

La publicité et le monde du cinéma ont toujours été intimement liés. Les acteurs Jude Law et Giancarlo Giannini se sont associés pour créer des courts-métrages pour un label de whisky sous la réalisation de Jake Scott, fils de Ridley Scott.

Le Britannique et l’Italien font un pari à propos d’une voiture ancienne inestimable. Jude voyage du sud de l’Italie vers Monte-Carlo, et ce n’est qu‘à travers la gratitude qu’il montre envers les gens qui l’aident tout au long de son périple qu’il arrive à remporter son pari.

C’est la deuxième fois que Jude Law et Giancarlo Giannini s’associent pour faire ce genre de films.

Jude Law, acteur :
“Heureusement, j’avais déjà conduit de nombreuses fois en Italie, j‘étais très nerveux, j’avais peur de caler, ou de me planter, et donc c’est difficile comme travail. La conduite était intense par rapport à la manière dont c‘était prévu –entre la forme et l’espace. Donc je n’avais pas vraiment le temps d’apprécier le paysage pendant que je conduisais la Delahaye, pas vraiment. J‘étais plutôt concentré sur le fait de conduire et de suivre la route plus que tout.”

La publicité s’appuie plus sur le personnage principal que sur le produit qu’elle vante. Ces petits films ont été créés le buzz sur les réseaux sociaux. La première pub de cette marque célèbre, en 2014, a été vue plus de 45 millions de fois à travers le monde.

Parmi les plus gros budgets et incursions du cinéma dans la publicité, Martin Scorcese, Leonardo Di Caprio et Robert de Niro ont tourné une publicité d’une quinzaine de minutes pour un nouveau casino dans la baie de Manille aux Philippines, pour 70 millions de dollars.

Une certaine marque de luxe britannique a décidé rendre hommage à la comédie dansante Billy Elliot pour leur campagne de noël avec notamment Elton John et Julie Walters. Cette dernière jouait la prof de danse dans le film sorti il y a quinze ans et la pop-star brit a adapté le long-métrage en comédie musicale avec beaucoup de succès.

Le court-métrage publicitaire a été lancé à Londres comme l’aurait été un blockbuster, avec de nombreuses stars sur le tapis rouge.

Christopher Bailey, PDG de Burburry :
“Billy Elliot est un film très important pour moi quand j‘étais plus jeune, mais aussi pour mes nièces et mes neveux et de très nombreuses personnes à travers le monde. L’histoire de quelqu’un qui réussit malgré l’adversité parce qu’il suit sa passion parce que c’est en lui, et donc nous voulions nous assurer que nous faisions quelque chose de bon pour le monde avec ce petit film”.

Au-delà des intérêts financiers, la marque a versé un peu plus de 700.000 euros à deux œuvres caritatives qui aident les jeunes dans la commune de Easington dans le nord de l’Angleterre, là où Billy Elliot a été tourné. Une publicité à découvrir en ligne sur les réseaux sociaux et dans de nombreuses salles obscures, d’ici la fin de l’année.