DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : les Russes évacuent Charm el-Cheikh, les professionnels du tourisme s'inquiètent

Par milliers, les touristes russes sont rapatriés d’Egypte ce week-end, suite au crash de l’Airbus dans le Sinaï il y a une semaine. L’hypothèse de

Vous lisez:

Egypte : les Russes évacuent Charm el-Cheikh, les professionnels du tourisme s'inquiètent

Taille du texte Aa Aa

Par milliers, les touristes russes sont rapatriés d’Egypte ce week-end, suite au crash de l’Airbus dans le Sinaï il y a une semaine.
L’hypothèse de l’attentat progresse, y compris à Moscou.

Point of view

80% des Russes qui partent en vacances à l'étranger choisissent des destinations balnéaires. Pour nos clients, l'Egypte est l'endroit à la fois le plus proche, le plus ensoleillé et le moins cher. Donc c'est vrai que là, les choses deviennent un peu plus compliquées.

Conséquence : les agences de voyage russes ont déjà commencé à enregistrer des annulations de réservations.
De quoi être préoccupé quand on sait que l’an dernier, ce sont trois millions de Russes qui sont partis en vacances en Egypte.

“L’Egypte est une de nos destinations les plus prisées, confirme Irina Tiurinade, responsable de l’Union des tour-opérateurs russes. Pour nos clients, ce pays est l’endroit à la fois le plus proche, le plus ensoleillé et le moins cher. Vous savez, 80% des Russes qui partent en vacances à l‘étranger choisissent des destinations balnéaires. Donc c’est vrai que là, les choses deviennent un peu plus compliquées.”

C’est de Charm el-Cheikh qu’avait décollé l’Airbus qui s’est écrasé.
La station balnéaire sur la mer Rouge a connu un développement rapide ces dernières années, et était jusque-là relativement préservée sur le plan de la sécurité.

Après les Russes, ce sont les Britanniques qui sont les plus présents sur ces plages. Certains refusent de céder à la panique. “La réaction de mon gouvernement est excessive, commente ainsi une touriste britannique. Le Premier ministre David Cameron a pris des décisions avant même que les boîtes noires n’aient été examinées”.

“On se sent en sécurité ici, ajoute cette autre femme. Cela fait 11 ans qu’on vient ici. Vous pensez qu’on viendrait encore s’il y avait le moindre risque ?”

Reste que les hôteliers de Charm el-Cheikh, et plus largement, les responsables du tourisme égyptien se font du souci. La désertion des touristes étrangers serait un coup dur pour un secteur qui peine à se stabiliser après la révolution populaire de 2011.

Pour aller plus loin

> “L’Egypte tente de convaincre sur la sécurité pour éviter un nouveau choc touristique” – article d’euronews, à lire ici

>“Crash dans le Sinaï: un coup dur pour le tourisme en Egypte” – article de RFI, à lire ici

> “Le tourisme égyptien plombé par les menaces d’attentats” – article du Figaro, à lire ici

> “Ironie de l’histoire: le tourisme au Sinaï est né après une vague d’attentats” – article de Slate, à lire ici