DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'UE presse Kiev d'adopter sa réforme anticorruption

C’est le message porté par la chef de la diplomatie des 28, Federica Mogherini auprès du président ukrainien Petro Porochenko. La mise en place de

Vous lisez:

L'UE presse Kiev d'adopter sa réforme anticorruption

Taille du texte Aa Aa

C’est le message porté par la chef de la diplomatie des 28, Federica Mogherini auprès du président ukrainien Petro Porochenko. La mise en place de structures anti-corruption est une des conditions posées par l’UE pour une éventuelle introduction d’un régime sans visa.

Le président a ainsi indiqué que la position européenne était très claire et permettrait d’ouvrir aux Ukrainiens le “droit de circuler sans visa vers l’Union européenne dans la mesure où des réformes seront mises en place dans le pays”.

Reste que la réforme tarde à être votée au Parlement, tandis que le président est accusé par des ONG de bloquer la création d’un parquet anti-corruption indépendant.

La chef de la diplomatie a rappelé l’importance de l’Ukraine pour l’Europe. “Nous sommes focalisés sur la crise migratoire mais nous devons garder en haut de notre agenda la situation dans l’est de l’Ukraine, la non reconnaissance de l’annexion de la Crimée et le processus de réforme en cours en Ukraine”, a t-elle dit.

La libéralisation du régime des visas dans la zone Schengen est une promesse phare des autorités pro-occidentales à Kiev. Mais les conditions posées par Bruxelles ne sont pas encore réunies.

“Pour Bruxelles, l’avenir du régime sans visa pour les Ukrainiens dépendra de Kiev qui doit accélérer la mise en place d’un bureau anti-corruption. Ce bureau doit s’ouvrir le premier décembre prochain, le Parlement ukrainien a donc seulemennt trois semaines pour voter ce projet de loi”, nous précise notre correspondant à Kiev, Dmytro Polonsky.