DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Moscou reconnaît que le crash du Sinaï pourrait être un attentat


Egypte

Moscou reconnaît que le crash du Sinaï pourrait être un attentat

La Russie a admis hier à son tour, et pour la première fois, que le crash du 31 octobre dans le Sinaï égyptien pourrait être une attaque terroriste. Une piste déjà privilégiée par Israël, les Etats-Unis, ou encore la Grande-Bretagne. Mais cette fois, c’est le Kremlin qui reconnaît qu’il a pu être la cible d’une attaque revendiquée à plusieurs reprises par l'État islamique en raison du soutien de Moscou à Damas. Les enquêteurs russes et égyptiens sur les lieux du drame n’acceptent pas pour autant l’aide proposée par le FBI pour poursuivre leurs investigations.

Le Caire refuse pour sa part de parler de bombe ou d’attentat, sans doute pour éviter de faire fuir les touristes. D’autant plus que Moscou et Londres sont en train de rapatrier leurs ressortissants restés à Charm el-Cheikh, la station balnéaire égyptienne d’où était parti l’avion de la compagnie russe Metrojet et qui n’a jamais pu rejoindre Saint-Pétersbourg.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Climat : le niveau de gaz à effet de serre a atteint un nouveau pic