DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Moscou : "les accusations de dopage sont infondées"


Russie

Moscou : "les accusations de dopage sont infondées"

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Des accusations “infondées” qui “doivent être étayées par des preuves”, dit-on au Kremlin. Le pouvoir russe a réagi avec colère à l’information explosive de l’Agence mondiale antidopage : elle accuse le gouvernement et les athlètes de “dopage organisé”. Pour les médias russes, cette cabale est tout simplement politique.
“Si nous trouvons sur quoi s’est basée la commission, nous prendrons des décisions, tant au niveau de l’Etat qu’au niveau des services antidopage, déclare le ministre des Sports Vitaly Mutko. Nous ne pouvons pas accepter qu’une ombre plane sur les autres sportifs qui s’entraînent dur et honnêtement, et gagnent des médailles honnêtement. Et ici clairement on essaye de jeter le discrédit sur tout le sport russe.”

Les révélations de l’Agence antidopage n’ont pas tardé à faire réagir aussi les athlètes. Tous ceux qui ont raté le graal, derrière un sportif russe. Comme l’Australien Jared Tallent

qui réclame désormais la médaille d’or du 50 km marche des JO-2012 : “C’est choquant de découvrir que l’homme qui m’a battu à Londres, Sergei Kirdyapkin, aurait probablement dû être interdit de compétition dès 2011, s’emporte Jared Tallent, mais la Fédération internationale d’athlétisme, l’IAAF, l’a interdit seulement après les JO de Londres. Ils l’ont laissé participer, sachant qu’il était un tricheur dopé, et il m’a ravi la médaille d’or “.

La Russie risque gros : le rapport explosif préconise sa suspension de toute compétition d’athlétisme, dont les JO-2016 de Rio. La prochaine victime pourrait être le Kenya, également dans le collimateur.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Australie : la police mate les émeutiers de l'île Christmas