DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Commémorations de la Grande guerre : Nicolas Sarkozy ne fait plus l'impasse


France

Commémorations de la Grande guerre : Nicolas Sarkozy ne fait plus l'impasse

François Hollande sous l’Arc de Triomphe à Paris pour les traditionnelles cérémonies de commémorations de l’armistice de 1918. Hommage aux poilus morts durant la Première guerre mondiale, 1,4 millions soldats tombés pour la France.

Minute de recueillement devant la tombe du soldat inconnu, avant d’en raviver la flamme. Le chef de l’Etat a ensuite salué de nombreux anciens combattants présents puis les proches des quatres militaires français tués cette année en opération extérieure.

Image de cette journée d’union nationale: la poignée de main entre François Hollande et Nicolas Sarkozy. L’ancien chef de l’Etat pour la première fois présent à cette cérémonie depuis le début du quinquennat de son successeur.

A Londres, cérémonie du souvenir au mémorial Cénotaphe, dans le quartier de Whitehall. A 11 heures, Big Ben retentit pour rendre hommage aux morts de la Grande guerre.
Puis deux minutes de silence sont respectées à travers tout le pays.

L’armistice de 1918 marque la fin d’une guerre qui a fait 18 millions de morts, civils et militaires en quatre ans de conflit. A 6 heures du matin, les généraux allemands signent l’armistice avec les alliés près de la gare de Rethondes dans l’Oise. Dans le wagon-restaurant aménagé en salle de réunion, l’amiral Wemyss, le maréchal Foch et le général Maxime Weygang mettent fin à quatre ans de guerre. Le cessez-le-feu prend effet à 11 heures. Tous les combattants veulent croire que cette guerre est la “Der des Ders”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Recours constitutionnel de Madrid contre la résolution indépendantiste catalane