DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'île de Lesbos débordée par les réfugiés

La côte de l‘île grecque de Lesbos est couverte de points orange, des gilets de sauvetage abandonnés par les réfugiés à leur arrivée. Parfois ce sont

Vous lisez:

L'île de Lesbos débordée par les réfugiés

Taille du texte Aa Aa

La côte de l‘île grecque de Lesbos est couverte de points orange, des gilets de sauvetage abandonnés par les réfugiés à leur arrivée. Parfois ce sont des des canots de trafiquants qui sont laissés de la sorte.
Selon le HCR, le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, plus de 647 000 personnes ont rejoint la Grèce par mer cette année. Parmi eux 370 000 sont arrivés à Lesbos. En octobre l‘île a compté plus de 210 000 arrivées, un chiffre bien supérieur aux 7 400 personnes comptabilisées l’année dernière à la même époque.
Pour les autorités grecques l’aide aux demandeurs d’asile est difficile à gérer. Pour le responsable du centre d’accueil de l‘île, la priorité pour ces personnes est de trouver un environnement qui « leur permet de se reposer. Ces gens ont fait un voyage inimaginable dans des circonstances inhumaines qui vont au-delà de ce qui est pensable », précise Athanasios Papathemelis.
Pour la représentante du HCR, la plus grande difficulté concerne l’abri des demandeurs d’asile. « Il est difficile de savoir le nombre exact de personnes qui vont arriver. Il est donc difficile de leur trouver une place où rester en attendant leur enregistrement », explique Sandra Hadjisava.
Une fois enregistrés, les réfugiés peuvent ensuite demeurer sur place. Mais généralement ils séjournent 2 à 3 jours avant de poursuivre par bateau leur chemin vers le continent.Tous les après-midis le port de Mytilène se remplit donc de personnes prêtes à embarquer vers une nouvelle vie.