DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les coulisses du Festival d'opéra de Wexford


musica

Les coulisses du Festival d'opéra de Wexford

En partenariat avec

Pianiste et metteur en scène, l’italienne Rosetta Cucchi nous en dit plus sur le Festival de Wexford dont elle est la directrice artistique adjointe.

“C’est un festival spécialisé dans les opéras rares : donc, à la différence d’autres scènes dans le monde où de grandes pièces du répertoire sont montées, on doit chercher des oeuvres de niche. Ce n’est pas une tâche facile parce qu’on doit trouver des opéras qui n’ont jamais été mis en scène ou alors très rarement.”

Un évènement au milieu de nulle part

“En 1951, Tom Walsh a décidé de créer ce festival au milieu de nulle part parce que cette ville dans le sud-est de l’Irlande est une petite ville et en l’occurrence, était à l‘époque, un village. Tout a commencé avec ce groupe de gentlemen qui se retrouvaient pour écouter des opéras et un autre gentleman : le romancier Compton Mackenzie leur a dit un jour : “Pourquoi ne monteriez-vous pas des opéras ? Vous aimez tellement cela, vous êtes tous des passionnés d’opéra, alors pourquoi ne pas les monter vous-mêmes ?” Et c’est comme cela que ce festival a été lancé.”

En quête d‘étoiles montantes

“Trouver les chanteurs et l‘équipe artistique, c’est un peu plus compliqué que pour “La Bohème” par exemple parce qu’on doit chercher des voix appropriées pour un opéra inconnu ! De plus, c’est un festival dédié aux jeunes chanteurs qui sont aussi des étoiles montantes. Wexford a signifié le début de la célébrité pour de nombreux artistes : dans le passé, Mirella Freni a débuté ici dans ““Les Puritains”“:http://www.opera-online.com/items/works/i-puritani-bellini-pepoli-1835 qui était un opéra très peu connu dans les années 60. Plus proches de nous, Diego Florez, Daniela Barcellona et tant d’autres se sont produits ici. Notre objectif, c’est de trouver des jeunes chanteurs au fort potentiel.”

Une ville et des bénévoles totalement investis

“Ce qui est étonnant avec ce festival, c’est qu’il est encadré par des bénévoles ; la ville prend vie avec ce festival et elle lui est totalement dédiée. Les bénévoles représentent 40% des effectifs ici. C‘était très drôle dans le passé : vu l‘éloignement de Wexford par rapport à Dublin, il y avait des chauffeurs qui venaient nous chercher en voiture à l’aéroport et ensuite, on réalisait qu’ils n‘étaient pas juste des chauffeurs, mais des professeurs d’université, des enseignants, des pharmaciens, etc. qui faisaient tous du bénévolat pour le festival.”

Prochain article

musica

Les Enchaînés d'Hitchcock à l'opéra en mémoire d'Ingrid Bergman