DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dans la douleur, le monde solidaire de Paris


monde

Dans la douleur, le monde solidaire de Paris

Les réactions internationales sont nombreuses dans cette nuit qui est la pire que la France ait connu depuis de nombreuses décennies. Le premier a été Barack Obama, le président américain a réagi avant le président Hollande lui-même. Obama a cité —en français— la devise républicaine “Liberté, Egalité, Fraternité”, en affirmant que ces valeurs étaient partagées par le peuple américain : “Les attentats qui ont fait plus d’une centaine de morts dans la capitale française “ne sont pas seulement une attaque contre Paris”, mais “une attaque contre toute l’humanité et nos valeurs universelles”, a déclaré le chef de l’Etat américain.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a dénoncé à New York les attentats commis à Paris, qualifiés “d’attaques terroristes lâches et barbares”. Les quinze pays membres du Conseil ont “condamné de la manière la plus ferme les attaques terroristes lâches et barbares” commises en plusieurs endroits de la capitale française. Ils ont fait part de “leur profonde sympathie et exprimé leurs condoléances aux familles des victimes ainsi qu’au gouvernement français”. Ils ont “souligné la nécessité de poursuivre en justice les responsables de ces actes terroristes”.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s’est dit “profondément choqué” à la suite des attaques, exprimant la “solidarité” de l’UE.

La chef de la diplomatie de l’Union européenne Federica Mogherini s’est exprimée elle aussi. La Russie condamne les “attentats odieux” et les “assassinats inhumains” perpétrés à Paris et se dit prête apporter “toute son aide dans l’enquête sur ces crimes terroristes”, a déclaré le porte-parole du Kremlin.

Le Premier ministre britannique David Cameron a réagi sur son compte Twitter.

“Je suis profondément choquée par les nouvelles et les images qui nous parviennent de Paris”, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel dans un communiqué : “Mes pensées vont aux victimes de ces attaques à l‘évidence terroristes, à leurs proches et à tous les habitants de Paris”. Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier s’est dit “horrifié et bouleversé”, selon le compte Twitter de son ministère. “Nous sommes aux côtés de la France !”, a déclaré le chef de la diplomatie allemande, qui se trouvait au Stade de France, pour assister à la rencontre amicale de football France-Allemagne aux côtés du président français François Hollande. Au moins trois personnes ont été tuées dans des explosions dans le secteur du stade de France. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a présenté ses “condoléances les plus profondes” à la France et a réclamé un “consensus de la communauté internationale contre le terrorisme”. “La cible des attaques odieuses à Paris est l’humanité toute entière. La Turquie condamne fermement ces attaques”, a pour sa part écrit le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu sur son compte Twitter.

Israël se tient au “coude à coude” avec la France dans la “guerre commune contre le terrorisme”, a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy s’est entretenu vendredi soir avec le Premier ministre français Manuel Valls pour lui faire part de la solidarité de l’Espagne, l’Espagne a été frappée en 2004 par des attentats islamistes dans des trains de banlieue arrivant en gare d’Atocha à Madrid qui ont fait 191 morts.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, également “profondément choqué”, a affirmé dans un communiqué que “le terrorisme ne vaincra jamais la démocratie”.

Le Canada est “solidaire de la France” après “les violentes attaques” vendredi soir à Paris, et va “travailler avec la communauté internationale pour aider à prévenir ces actes terribles et insensés”, a déclaré de son côté le Premier ministre Justin Trudeau.

Le Premier ministre belge Charles Michel s’est dit “écoeuré par cette tragédie” et a appelé les Belges à “ne pas tomber dans le piège de l’angoisse et à être prudents et mobilisés”.

Le maire de New York a aussi exprimé la solidarité des New-Yorkais après les “actes de violence insensés” ayant frappé Paris. “Les New-Yorkais ont le coeur brisé de voir notre cité soeur de Paris encore frappée par des actes insensés de violence et nous sommes solidaires des Parisiens et de la maire (de Paris Anne) Hidalgo en ces moments tragiques”, a déclaré Bill de Blasio dans un communiqué.

Prochain article

monde

"Ils ont tiré en plein dans la foule en criant Allah Akbar"