DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des fleurs et des bougies pour dire l'indicible


France

Des fleurs et des bougies pour dire l'indicible

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Emotion très vive à Paris sur les lieux des attentats commis vendredi soir, comme ici dans le XIe arrondissement, rue de Charonne. De nombreux habitants du quartier sont venus allumer des bougies et déposer des fleurs en hommage aux victimes tombées sous les balles des terroristes à la terrasse du bar “La Belle Equipe”.

Karim : “Il n’y a pas de mots, il n’y a pas de mots, il faut juste venir se recueillir. Moi, je me devais de venir ici”.

Lola : “Jamais je n’aurais pensé que ça pouvait se passer dans mon quartier, à côté de chez moi. Et je réalise maintenant que ça peut se passer n’importe où et qu’on est en sécurité nulle part”.

C’est à quelques centaines de mètres de là que l’attaque contre Charlie-Hebdo avait eu lieu en janvier dernier. Le renforcement des mesures de sécurité, avec notamment des militaires déployés dans tous les lieux sensibles, n’a pas empêché ces nouveaux attentats.

Antonio : “Après Charlie-Hebdo, on s’est dit “le plan Vigipirate, ça va nous sauver, ça va nous aider, on est en sécurité, on continue à vivre, on continue à construire, à croire en l’avenir”. Aujourd’hui, Vigipirate nous a prouvé que cela ne fonctionnait pas. Il faut trouver d’autres solutions et nous montrer qu’on peut sortir tranquillement faire ses courses. On est bientôt à Noël et tous les magasins sont bondés, on ne sait pas si on peut y aller, si on peut sortir ou pas”.

Mêmes scènes de recueillement dans le Xe arrondissement devant le bar Le Carillon, théâtre de la première fusillade. Spontanément, et malgré l’interdiction de se rassembler en public, une foule d’anonymes s’est aussi massée Place de la République où dix mois plus tôt, des milliers de personnes avaient scandé ce slogan “Nous sommes tous Charlie”.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'esprit " Charlie " devant le Petit Cambodge