DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Après les attentats de Paris, la traque antiterroriste ne fait que commencer


France

Après les attentats de Paris, la traque antiterroriste ne fait que commencer

Trois jours après la vague d’attentats qui a ensanglanté Paris, la traque antiterroriste a commencé. Les descentes de police se sont multipliées sur tout le territoire.
Non sans succès : 168 perquisitions ont été ordonnées, 23 personnes ont été interpellées et 31 armes dont 4 armes de guerre ont été saisies notamment dans l’agglomération lyonnaise. Les policiers ont mis la main sur une kalachnikov et trois pistolets automatiques.

Au total dix-neuf départements ont été ciblés. Et cela n’est qu’un hors d’oeuvre, promet le ministre de l’Intérieur.

La riposte de la République sera totale

“Que chacun l’entende distinctement : ceci n’est que le début, a déclaré lundi Bernard Cazeneuve. “Ces actions vont se poursuivre. La riposte de la République sera d’ampleur, elle sera totale. Celui qui s’en prend à la République, la République le ratrappera, elle sera implacable avec lui et avec ses complices, avec ceux qui l’ont aidé et ceux qui l’ont endoctriné.”

Conséquence directe de l‘état d’urgence décrété par le gouvernement dans la nuit de vendredi à samedi, 104 personnes qui étaient dans le viseur des services de renseignement ont également été assignées à résidence.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Discours de F. Hollande devant le Congrès : ce qu'il faut en retenir