DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sites macédoniens : le monastère Saint-Jean Bigorski


Postcards

Sites macédoniens : le monastère Saint-Jean Bigorski

En partenariat avec

Dans cette troisième carte postale macédonienne, nous vous proposons une nouvelle étape dans le parc national de Mavrovo. Nous découvrons perché dans les montagnes, le monastère orthodoxe Saint-Jean Bigorski : le temps semble s’y être arrêté. Une soixantaine de personnes dont une trentaine de moines occupent les lieux. Des visiteurs sont parfois accueillis pour la nuit.

Eléments-clé :

  • Le territoire macédonien est entouré par la Bulgarie, l’Albanie, le Kosovo, la Serbie et la Grèce
  • Sa superficie totale s‘élève à plus de 25.000 km²
  • Le Macédonien est la première langue parlée ; l’Albanais, la deuxième
  • Le pays compte plus de deux millions d’habitants
  • Skopje est la capitale ; Bitola, la deuxième ville macédonienne

Quiétude spirituelle, richesse patrimoniale

Le monastère invite à l’introspection spirituelle, mais se distingue aussi par la richesse de son patrimoine : les vestiges les plus précieux se trouvent dans l‘église.

Les premières pierres du monument ont été posées au XIème siècle et depuis, des oeuvres d’art religieux remarquables ont été accumulées.

Une icône miraculeuse ?

“L’un des trésors les plus empreints de spiritualité dans notre monastère, précise le prêtre Cyril, c’est une icône sacrée de Saint Jean-Baptiste qui a été découverte au début du XIème siècle par le moine Jean, le premier fondateur de ce monastère.” Et il paraît que cette icône fait des miracles pour ceux qui la touchent.

Prochain article

Postcards

Sites naturels macédoniens : le parc national Mavrovo