DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Victime d'un chantage, l'acteur Charlie Sheen révèle sa séropositivité


Etats-Unis

Victime d'un chantage, l'acteur Charlie Sheen révèle sa séropositivité

L’acteur américain Charlie Sheen, qui a connu de graves problèmes d’addiction à l’alcool et aux drogues par le passé, a révélé ce mardi qu’il était séropositif, notamment pour mettre fin au chantage dont il affirme avoir été victime.
“Je suis là pour admettre que je suis séropositif”, a avoué l’acteur âgé de 50 ans dans un entretien à la chaîne NBC.
Des rumeurs circulaient depuis lundi et deux des trois principaux quotidiens de New York, le “Daily News” et le “Post”, en ont fait leur Une.
Fils de l’acteur Martin Sheen et frère du comédien Emilio Estevez, Carlos Estevez, de son vrai nom, est devenu une vedette internationale grâce à des films comme “Platoon” ou “Wall Street” dans les années 1980.

L’acteur de télévision le mieux payé au monde

Entre 2010 et 2011, Charlie Sheen a été l’acteur de télévision le mieux payé au monde, recevant 40 millions de dollars, d’après le magazine financier Forbes.
Connu pour ses frasques, il avait été écarté de la série à succès “Mon oncle Charlie” (Two and a half men) en 2011 en raison de son comportement erratique et violent.
Il est actuellement sous traitement et sa charge virale est quasiment indétectable, a souligné son docteur.
Pour faire taire les personnes de son entourage qui le menaçaient de tout dire, il aurait payé “vers les dix millions de dollars”, selon une citation reprise par NBC mais qui ne figurait pas dans l’entretien télévisé qui a été diffusé.
Selon le Centre de prévention et de contrôle des maladies (CDC), 1,21 million de personnes de plus de 13 ans étaient séropositives aux Etats-Unis en 2013, dont 156.300 ignoraient leur condition. Au total, 658.507 personnes sont mortes du Sida aux Etats-Unis depuis la propagation de la pandémie à ce pays, toujours selon le CDC.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attentats de Paris : fausse piste en Allemagne