DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

The Corner : les 24 pays qualifiés pour l'Euro

Denys Kulyk : Bonjour et bienvenue dans cette édition spéciale du Corner consacrée aux matches de barrage des qualifications pour l’Euro-2016. Ces

Vous lisez:

The Corner : les 24 pays qualifiés pour l'Euro

Taille du texte Aa Aa

Denys Kulyk : Bonjour et bienvenue dans cette édition spéciale du Corner consacrée aux matches de barrage des qualifications pour l’Euro-2016. Ces rencontres se sont déroulées dans une atmosphère pesante vu les évènements des derniers jours. Des moments d’union, d’esprit de résistance, des joueurs fiers de représenter leur pays : voilà aussi ce que le football a donné à voir – à travers ses supporteurs – dans toute l’Europe.

Point of view

Ibrahimovic ? Même s'il ne fait pas partie de ma famille, je l'aime !

L’Irlande a trouvé ses super-héros

Les super-héros irlandais, ce sont les joueurs qualifiés pour l’Euro après leur victoire 2-0 contre la Bosnie. De quoi effacer la désillusion vécue quand le but de William Gallas après la main de Thierry Henry les avait privés de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. L’attaquant de Stoke City Jonathan Walters enfile son costume de sauveur en signant un doublé à l’Aviva Stadium de Dublin. Il y aura donc quatre Nations des îles Britanniques présentes à l’Euro : l’Irlande, l’Irlande du Nord, l’Angleterre et le Pays de Galles.

L’Ukraine brise le sortilège

Anatoli Timochtchouk et ses coéquipiers ukrainiens mettent fin à la malédiction qui pesait sur eux. Après cinq échecs en barrage, ils franchissent l’obstacle slovène en arrachant le nul un partout à Maribor après un succès 2-0 lors du match aller. Comme en 2013, sauf qu’ensuite, ils avaient perdu 3-0 au Stade de France…

La Hongrie à la poursuite de son glorieux passé

Qu’il semble loin le temps – c‘était dans les années 50 – où la Hongrie des Puskas et Kocsis dominait la planète football. La nouvelle génération, qui s’est débarrassée de la Norvège, suscite beaucoup d’espoirs et la fierté de l’entraîneur Bernd Storck.

Bernd Storck : “Vous avez vu à quel niveau incroyable mon équipe a joué, comment les joueurs se sont battus tous ensemble. Et ils ont pratiqué du beau football, comme quoi ils peuvent le faire. Aucun doute : ils méritent largement d’aller en France.”

Zlatan = Superman

Zlatan Ibrahimovic connaît déjà la plupart des stades de l’Euro pour y jouer régulièrement avec le PSG. Il s’y produira encore l‘été prochain après avoir inscrit 11 des 15 derniers buts de la Suède dans ces éliminatoires, dont 2 au Danemark ce mardi.

Erik Hamren est le sélectionneur de la Suède : “Nous avions dit avant cette confrontation que si notre défense faisait du bon boulot, nous gagnerions ces matches. Quant à Ibrahimovic, je peux le dire : même s’il ne fait pas partie de ma famille, je l’aime !”

Six groupes, quatre chapeaux

Denys Kulyk : Nous connaissons maintenant les 24 équipes qui fouleront les pelouses de France l‘été prochain pour se disputer le titre de champions d’Europe. Le tirage au sort de la phase de poules est prévu le 12 décembre à Paris.

On sait déjà que la France, en tant que pays organisateur, sera placée dans le groupe A et ne pourra pas croiser au premier tour les cinq autres têtes de série :
l’Espagne, double tenante du titre, l’Allemagne, championne du monde, la Belgique, leader du classement FIFA, l’Angleterre et le Portugal.

L’Italie se retrouve dans le chapeau numéro 2 en compagnie de la Suisse. La Slovaquie – qui va découvrir l’Euro – est dans le numéro 3 et les autres novices – l’Islande, le Pays de Galles, l’Albanie et l’Irlande du Nord – dans le numéro 4.

A la hausse, à la baisse : notre baromètre

Denys Kulyk : Qui nous a impressionné et qui nous a déçu au cours des derniers jours ? Voyons cela dans notre rubrique “Up and Down”.

Un doublé contre le Danemark et voilà Zlatan Ibrahimovic qui en est à 62 buts en sélection. Le géant suédois est le sixième Européen à franchir la barre des 60 buts avec son équipe nationale après Ferenc Puskas, Sandor Kocsis, Gerd Müller, Miroslav Klose et Robbie Keane.

László Kleinheisler, ce nom ne vous dit certainement pas grand-chose, mais ce jeune milieu de terrain de 21 ans a marqué en Norvège pour sa première sélection avec la Hongrie qui, en partie grâce à lui, jouera un Euro pour la première fois depuis 1972.

Son bail à la tête de la sélection danoise aura duré 5 618 jours, soit plus de 15 ans. La Fédération a annoncé le départ de Morten Olsen après l‘échec face au voisin suédois. Sous sa direction, les Danois ont gagné 80 matches et disputé quatre phases finales du Mondial ou de l’Euro.

Inadmissible, le comportement de certains supporteurs turcs avant le match contre la Grèce organisé à Istanbul. Ils n’ont pas respecté la minute de silence observée en hommage aux victimes des attentats commis à Paris. Il y a eu des sifflets et des cris “Allah Akbar”…

Wembley en bleu-blanc-rouge

Denys Kulyk : Nous terminons avec une vidéo d’un des matches les plus chargés en symbole de ces dernières années. Seulement quatre jours après les attaques qui ont endeuillé Paris, l‘équipe de France a disputé un match amical à Wembley face à l’Angleterre. Avant le coup d’envoi, il y a eu une cérémonie en hommage aux victimes avec en point d’orgue la Marseillaise reprise en choeur par toutes les personnes présentes dans le stade.