DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les pays des Balkans commencent à filtrer les migrants selon leur nationalité

Principale porte d’entrée des migrants en route vers l’Europe de l’Ouest, les pays des Balkans ont instauré de nouvelles règles. Ils limitent

Vous lisez:

Les pays des Balkans commencent à filtrer les migrants selon leur nationalité

Taille du texte Aa Aa

Principale porte d’entrée des migrants en route vers l’Europe de l’Ouest, les pays des Balkans ont instauré de nouvelles règles. Ils limitent désormais le passage aux seuls migrants fuyant les conflit au Proche-Orient et en Afghanistan.
C’est le cas notamment en Serbie et en Macédoine. A la frontière entre la Macédoine et la Grèce, les migrants sont de plus en plus nombreux à rester bloqués.

“ Pour l’instant, la situation est relativement calme, explique une coordinatrice du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Environ 1 500 personnes attendent du côté grec de la frontière pour voir ce qui va se passer. “

La situation est tout aussi confuse en Slovénie et en Croatie. C’est un refus de la Croatie de reprendre un groupe de migrants venus de Slovénie qui serait à l’origine de ce filtrage généralisé. Le ministre croate de l’Intérieur, Ranko Ostojic, s’en explique :

“ Nous avons eu une demande de la Slovénie pour accepter le retour sur notre sol de 162 citoyens venant de pays dont l’afflux doit être dissuadé. D’après le plan Juncker, ils ne peuvent pas obtenir une protection internationale. Ces pays sont le Maroc, le Bangladesh, le Sri Lanka, l’Algérie, le Liberia, le Soudan, le Congo et le Pakistan. Par conséquent, nous avons refusé cette demande. “

Depuis le début de l’année, ils sont des centaines de milliers à être arrivés dans l’Union européenne, que ce soit par la mer ou par les Balkans, et toute la difficulté est précisément de dissocier l’accompagnement des migrants économiques et des réfugiés.

Avec AFP