DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Saint-Denis : Hasna, la cousine d'Abaaoud, n'est pas morte en kamikaze

Les autorités affirment que ce sont bien 3 personnes qui sont mortes lors de l'assaut de la police à Saint-Denis. L'un des corps est celui d'une femme mais elle ne s'est pas fait exploser. Le mystè

Vous lisez:

Saint-Denis : Hasna, la cousine d'Abaaoud, n'est pas morte en kamikaze

Taille du texte Aa Aa

Les avancées de l’enquête sur les attentats.
Les autorités françaises affirment que ce sont bien 3 personnes qui sont mortes lors de l’assaut de la police contre l’appartement de Saint-Denis.

- Parmi elles, Hasna Aitboulahcen, la cousine d’Abdelhamid Abaaoud. On a longtemps cru qu’elle s‘était fait exploser. Ce n’est pas le cas, ont dit ce vendredi les enquêteurs.

- Abdelhamid Abaaoud a, lui aussi, été tué lors de l’assaut. Les autorités le soupçonnent d‘être l’organisateur des attentats de Paris.

- Reste le troisième corps, apparemment celui d’un homme. Il pourrait être mort en activant une ceinture d’explosif. Le travail d’identification est compliqué.

Quelles traces de Salah Abdeslam ?

Qui serait cet individu ? S’agirait-il de Salah Abdeslam ? L’homme est actuellement introuvable.
Agé de 26 ans, il est soupçonné d’avoir été le logisticien des attaques.
Originaire de Molenbeek dans la banlieue de Bruxelles, il était à Paris vendredi soir, et il a réussi à rentrer en Belgique le lendemain du carnage.
Comment se serait-il trouvé quelques jours plus tard à Saint-Denis. N’est-il pas plutôt en cavale hors de France ? Voilà quelques-unes des questions qui taraudent les enquêteurs.

Les kamikazes du Stade de France

Par ailleurs, on a appris ce vendredi soir que 2 des hommes qui se sont fait exploser aux abords du stade de France ont été contrôlés début octobre en Grèce.
Les enquêteurs cherchent d’autres éléments accréditant la thèse selon laquelle des assaillants se sont mêlés au flot des migrants.

-avec AFP