DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentats du 13 novembre à Paris: un Belge d'origine marocaine arrêté en Turquie


France

Attentats du 13 novembre à Paris: un Belge d'origine marocaine arrêté en Turquie

L’enquête sur les attentats de Paris et Saint-Denis du 13 novembre progresse jusqu’en Turquie. Un Belge de 26 ans
d’origine marocaine, Ahmed Dahmani, a été arrêté dans un hôtel de luxe d’Antalya, dans le sud du pays. Il était sous surveillance depuis son arrivée trois jours après les attaques. Selon l’agence de presse Dogan, il aurait effectué des repérages pour choisir les sites des attentats. Deux Syriens ont aussi été interpellés. Ils auraient été envoyés par Daesh pour le rapatrier en Syrie…

Il est par ailleurs de plus en plus probable que l’organisateur présumé de la série d’attentats, Abdelhamid Abaaoud, tué lors de l’assaut de l’appartement dans lequel il s‘était réfugié à Saint-Denis, a participé aux attaques contre les cafés dans le 10è arrondissement de la capitale française. Sa présence en France, alors qu’on le pensait en Syrie et
qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international, témoigne en tout cas d’une défaillance dans le dispositif de lutte antiterroriste en Europe.

Quant au fuyard Salah Abdeslam, il pourrait avoir été programmé pour commettre une attaque dans le 18è arrondissement de Paris et y avoir renoncé au dernier moment. Il se serait alors fait exfiltrer vers la Belgique par deux hommes actuellement interrogés par les autorités belges. Ceux-ci auraient raconté l’avoir retrouvé “en état de choc”.

Et puis, sept des huit personnes interpellées mercredi lors de l’assaut policier à Saint-Denis ont été relâchées. Tandis que l’homme qui a fourni l’appartement à Abaaoud, Jawad Bendaoud, reste en garde à vue. Juste avant d‘être arrêté, il avait expliqué à des journalistes avoir hébergé deux personnes “qui venaient de Belgique et voulaient
juste de l’eau et faire la prière pour (leur) rendre service”…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Alerte terroriste au niveau maximal : fermeture des métros à Bruxelles