DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Casse noisette façon hip hop


le mag

Casse noisette façon hip hop

En partenariat avec

Pour la chorégraphe Jennifer Weber, le hip hop est le langage émergeant d’une culture globalisée des jeunes.

Poursuivant dans cette direction elle a adapté le célèbre ballet de Tchaïkovski “Casse Noisette” en hip hop et voici le résultat. Il a été présenté à New York.

Jennifer Weber : “Casse-noisette est un ballet emblématique. C’est le ballet le plus connu et je suis très intéressée par la traduction d’un texte classique en un texte hip-hop. Nous sommes très narratifs, on se fonde sur les personnages. On a vraiment créé une narration hip-hop avec notre vocabulaire. Bien sûr la principale différence entre le ballet et le hip hop c’est que le ballet est vraiment aérien alors que le hip-hop est très près du sol.”

Sur scène un DJ, un rappeur et onze danseurs dont Derek Matterson et Francisco Rodriguez : “C’est un peu difficile, mais il faut juste saisir le truc, on est des danseurs.”

“C’est un défi, parce que c’est différent. On vient d’un beat très dynamique, on est toujours en train de bouger… Et là c’est très pointu, et donc il a donc fallu s’y adapter, très rapidement tout en gardant la mentalité hip-hop.”

Kurtis Blow est le rappeur. Il fut le premier à avoir signé chez une major c‘était en 1980 avec The Breaks : “Quand on parle de la fusion entre la musique classique et le hip hop moi j’ai toujours adoré cette idée. Et le fait de voir cette concrétisation ici même avec ce “Casse noisette hip hop” c’est une douce musique pour mes oreilles.”

Après New York, le ballet sera donné à Miami, Atlanta et Moscou.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Art et publicité, un mariage très prisé aux Epica Awards