DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les matières premières plombées par le ralentissement chinois


économie

Les matières premières plombées par le ralentissement chinois

La débâcle se poursuit sur le marché des matières premières. Les inquiétudes liées au ralentissement de la croissance chinoise incitent les investisseurs à la vente. Le phénomène est accentué par la vigueur du dollar sur fond d’anticipation d’une hausse imminente des taux de la Réserve Fédérale américaine.

Résultat, le cours du cuivre a touché un plus bas depuis mai 2009 ce lundi. Gros temps pour le nickel également qui renoue avec ses niveaux de 2003. Même l’or, valeur refuge par excellence, perd de son attrait, renouant avec ses niveaux de 2009.

Même problématique, même conséquences sur les marchés du brut : la baisse de la demande chinoise conjuguée à la surabondance de l’offre font pression sur les cours du pétrole. Le WTI fluctue autour des 41 dollars et le Brent autour des 45. Les déclarations de l’Arabie Saoudite ce week-end ont toutefois calmé le jeu. Le premier producteur au monde s’est dit prêt à coopérer avec les producteurs OPEP et non-OPEP pour garantir la stabilité des prix du brut.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Le Beaujolais nouveau 2015 : symbole d'art de vivre à défendre