DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Obama et Hollande appellent à intensifier les frappes contre le groupe Etat islamique


Etats-Unis

Obama et Hollande appellent à intensifier les frappes contre le groupe Etat islamique

Un seul leitmotiv : détruire le groupe Etat islamique. Onze jours après les attentats de Paris, François Hollande reçoit le soutien ferme et entier de Barack Obama. Lors d’une conférence de presse conjointe mardi à Washington, les deux présidents affichent leur unité et annoncent une intensification de leurs frappes en Syrie et en Irak. Une grande coalition avec la Russie ne semble plus d’actualité. Le départ de Bachar al-Assad, un objectif prioritaire : “Le président Hollande et moi-même sommes tombés d’accord que les frappes de la Russie contre l’opposition modérée ne font que renforcer le régime d’Assad, dont la brutalité a contribué à alimenter l‘émergence de l’Etat islamique. Nous sommes d’accord pour dire que la Russie pourrait jouer un rôle plus constructif si elle concentrait ses frappes pour vaincre Daesh.”

“La priorité est la reprise des points-clés occupés par Daech en Syrie”, a insisté François Hollande expliquant que les frappes françaises se feraient au coeur même des villes occupées par Daech, contre des centres de commandement et de formation. François Hollande a aussi jugé urgent de fermer la frontière syro-turque “pour qu’aucun terroriste ne vienne en Europe pour perpétrer des actes barbares.”

Des Rafale français ont frappé mardi un centre de commandement du groupe Etat islamique, à Tal Afar, près de la ville irakienne de Mossoul. Le président français a également fait état de frappes pour la 6ème fois consécutive sur Raqa, bastion des jihadistes en Syrie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Washington et Paris vont intensifier leurs frappes contre Daesh