DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Froid extrême pour un marathon qui ne l'est pas moins

Il vaut mieux bien se couvrir quand le thermomètre affiche -20 degrés, quand le vent est glacial et quand vous vous apprêtez à courir 42 kilomètres

Vous lisez:

Froid extrême pour un marathon qui ne l'est pas moins

Taille du texte Aa Aa

Il vaut mieux bien se couvrir quand le thermomètre affiche -20 degrés, quand le vent est glacial et quand vous vous apprêtez à courir 42 kilomètres 195.

50 courageux venus de 19 pays ont participé à l’une des épreuves les plus dures du monde, le marathon des glaces de l’Antarctique.

Le Britannique Paul Webb a mis 3 heures 35 minutes et 25 secondes avant de couper la ligne d’arrivée en vainqueur devant son compatriote Luke Wigman.

Chez les femmes, victoire de la Chilienne Silvana Camelio en un peu plus de 4 heures 40.

La Cubaine Nahila Fernandez et l’Irlandaise Eleanor Dorran ont complété le podium.