DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Philharmonie de Paris veut "rapprocher musique savante et culture populaire"


musica

La Philharmonie de Paris veut "rapprocher musique savante et culture populaire"

En partenariat avec

La Philharmonie de Paris, qui a ouvert en janvier dernier, est aujourd’hui la pierre angulaire de la Cité de la Musique, située dans le nord-est de la capitale française. Ce projet, qui intègre une salle de concert novatrice, mais pas seulement, a été lancé dans un but précis, comme nous l’explique son président Laurent Bayle. “Notre ambition est à la fois, de parler aux mélomanes qui connaissent déjà tous les usages des répertoires classiques, indique-t-il, mais de nous ouvrir en même temps à de nouveaux publics qui soit parce qu’ils sont plus jeunes, soit parce qu’ils sont intimidés par les lieux de culture, n’ont pas tous les codes d’accès à la musique et qui peuvent venir ici de façon beaucoup plus décomplexée.”

Laurent Bayle poursuit en nous présentant les lieux : “Ici, vous allez trouver trois salles de concerts, un musée de la musique, des espaces d’expositions temporaires et enfin, dit-il, de très nombreux espaces d‘éducation, mais spécifiquement pour les enfants et pour les familles qui sont des espaces qui favorisent la pratique collective.”

“Des innovations que vous ne trouverez dans aucune autre salle”

Quant à la conception de cette nouvelle salle de concert, le président de la Philharmonie insiste sur son caractère novateur : “Quand nous avons choisi l’architecte Jean Nouvel, avec son acousticien qui est sir Harold Marshall, souligne-t-il, nous sommes allés vers des innovations que vous ne trouverez dans aucune salle. Si vous regardez de près la salle de la Philharmonie de Paris, vous pourrez constater que la plupart des balcons sont détachés des murs, le public rejoint les balcons par des passerelles et vous avez l’impression que ces balcons sont suspendus dans le vide : d’abord, cela permet au public d‘être projeté plus près de la scène, donc on renforce l’intimité ; ensuite, cela crée un volume d’air derrière les balcons qui favorise une sorte de fusion sonore et qui crée cette acoustique qui parait à la fois, si chaude et généreuse tout en restant très précise,” ajoute-t-il.

“Combler les fractures profondes des sociétés occidentales”

“La musique classique, écrite, savante, est souvent distincte, renchérit Laurent Bayle, elle a ses propres lieux qui sont différents des lieux de la musique dite populaire. Je pense qu‘à un certain moment, il faut proposer au-dessus de tout cela, des lieux de référence qui soient capables de confronter tout le champ historique, tout l’espace géographique et qui en même temps, soient capables de montrer des points de confrontation entre ce qu’on appelle la culture savante et d’autres formes plus populaires, ajoute-t-il. Si nous n’avons pas ce type de lieu, cela renvoie à des fractures plus profondes que nous rencontrons dans la société et qui expliquent l’absence de dialogue qu’on peut constater aujourd’hui et qui bien sûr est nuisible à l’unité des sociétés occidentales,” conclut-il.

ALL VIEWS

Touchez pour voir
Prochain article

musica

La Damnation de Faust : genèse d’une production avec Stéphane Lissner